0

Samedi c’est poésie : Le pélican de Robert Desnos

J’aime beaucoup la poésie de Robert Desnos, pleine de fantaisie et accessible à tous. Ce poéte français né en 1900

pelicans-sea-beach-bird-50612.jpeg

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Le pélican


Le Capitaine Jonathan,
Étant âgé de dix-huit ans,
Capture un jour un pélican
Dans une île d’Extrême-orient.

Le pélican de Jonathan,
Au matin, pond un œuf tout blanc
Et il en sort un pélican
Lui ressemblant étonnamment.

Et ce deuxième pélican
Pond à son tour, un œuf tout blanc
D’où sort, inévitablement
Un autre qui en fait autant.

Cela peut durer pendant très longtemps
Si l’on ne fait pas d’omelette avant.

Robert Desnos

Publicités
6

Vacances du blog

Hello tout le monde !

J’espère que vous passez un bel été ! Pour nous, le temps est venu de passer en mode « vacances » : il y aura encore quelques articles (notamment les chroniques des livres envoyés par des auteurs ou lus via Netgalley), quelques poèmes et citations mais nous allons être beaucoup moins présents sur le blog pendant 3 – 4 semaines.

A bientôt et bonnes lectures à tous !

people lying on green wooden lounger chairs on beach

Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

0

100 jours pour être heureux d’Eva Woods

J’ai choisi ce livre un peu au hasard dans la sélection de ma médiathèque. Le titre me laissait penser qu’il relevait du développement personnel avec des exercices à réaliser sur 100 jours. Pas du tout, il s’agit en fait d’un roman feel good avec une belle histoire d’amitié.

100-jours-pour-etre-heureux

Titre : 100 jours pour être heureux

Auteure : Eva Woods

Editeur : Lizzie

Pages : 560

Parution : 2018

Genre : Littérature anglaise, Roman contemporain

 

L’histoire (4ème de couverture)


Lorsque deux jeunes femmes que tout oppose se rencontrent, le destin pourrait bien basculer. Annie mène une existence vide de sens et de joie depuis qu’un drame a brisé sa vie deux ans plus tôt. Polly est condamnée, il lui reste trois mois à vivre. Mais Polly, aussi rayonnante et excentrique qu’Annie est terne et renfermée, a décidé de relever le défi des « cent jours pour être heureux ». Elle entraîne sa nouvelle amie dans cette aventure : trouver chaque jour une source de joie, un petit bonheur. Réenchanter le quotidien pour retrouver le goût de vivre et la force d’accepter l’inéluctable.
Autour d’elles, une galerie de personnages hauts en couleur devront suivre la fantasque Polly et ses idées farfelues… jusqu’à son ultime pied de nez à la mort et au désespoir.

 

Mon avis


Je ne m’attendais pas, en ouvrant ce roman, à tant d’émotions. Et bien que ce roman fasse 560 pages, l’histoire est prenante et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde !

La vie d’Annie est un vrai désastre : elle ne surmonte pas le deuil de son fils (décédé de la mort subite du nourrisson), son mari qui l’a quittée pour sa meilleure amie, elle vit en colocation dans un appartement minable, son métier est inintéressant, et enfin sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer ne la reconnaît même plus. En plein marasme, elle fait la connaissance de Polly, une pétillante trentenaire.

Contrairement à Annie, Polly semble toujours positive et heureuse. Pourtant, elle est en phase terminale d’un cancer et il ne lui reste que 100 jours à vivre. La jeune femme se donne une mission : 100 jours pour aider Annie à retrouver le bonheur. D’abord réticente, Annie se laisse peu à peu gagner par l’enthousiasme communicatif et par les loufoqueries de Polly.

Je me suis moi aussi très vite attachée à ces deux personnages si différents entre la fantasque Polly et la raisonnable Annie. Les personnages secondaires ont eux-aussi une place importante dans l’histoire comme Georges le frère de Polly, ses parents ou encore Costa le colocataire d’Annie.

Pour les plus sensibles (comme moi), gardez une boite de mouchoirs à portée de main. Mais, même si les thèmes abordés sont lourds (cancer, maladie d’Alzheimer, mort), on ne tombe jamais dans le pathos.

Mon seul bémol : la romance qui, pour moi, est superflue. Je trouve qu’elle n’apporte rien à l’histoire, voire même qu’elle la dessert.

En conclusion, une histoire lumineuse et pleine de sensibilité que j’ai bien appréciée.

 

2

Et si on savait déjà ce que l’amour nous réserve de Gregory Sherl

Je remercie Netgalley et les éditions JC Lattès pour cette lecture que j’avais choisie pour son titre et son résumé qui me semblaient prometteurs.

et-si-on-savait-deja-ce-que-l-amour-nous-reserve

Titre : Et si on savait déjà ce que l’amour nous réserve
Auteur : Gregory Sherl
Editeur : JC Lattès
Pages : 350
Parution : 2019
Genre : Littérature américaine, Roman contemporain

 

L’histoire (4ème de couverture)


Dans Et si on savait déjà ce que l’amour nous réserve, Evelyn, une jeune bibliothécaire, devient obsédée par cette nouvelle technologie : elle ne cesse de se rendre au cabinet du Dr Chin tant elle a besoin de savoir si elle rencontrera un jour quelqu’un et sera heureuse. Quant à Godfrey, c’est sur l’insistance de sa fiancée qu’il se rend chez le Dr Chin, car elle veut connaître ce qui les attend avant de se jeter à l’eau. Godfrey rencontre Evelyn dans la salle d’attente. Le véritable amour est peut-être là, sous leur nez… Sauf qu’ils sont trop préoccupés et trop encombrés par leurs passés respectifs pour le comprendre. Un roman au style vif et plein d’humour qui aborde finement les nouveaux enjeux que pose le monde actuel, sur le plan affectif et personnel.

Mon avis


Le postulat de départ de ce roman est intéressant : s’il existait un moyen de connaître notre futur, ou plutôt nos futurs possibles, serait-il opportun de les connaître ? En quoi connaître le futur peut-il modifier nos actions d’aujourd’hui ?

Evelyn est une jeune bibliothécaire, originale et décalée, qui souffre d’un grand manque affectif en raison de l’attitude de ses parents suite au décès de sa sœur aînée. Elle recoure de manières excessives aux techniques du Docteur Chin, pseudo prévisionniste, pour tester toutes les possibilités de son futur. Ces prédictions la font rompre avec son petit ami et chercher son grand amour.

Godfrey a un grand manque de confiance en lui et se trouve coincé dans une vie banale. Sa fiancé Madge refuse de l’épouser tant qu’ils n’auront pas, eux aussi consulté un prévisionniste.

Evelyn et Godfrey se croisent dans le cabinet du Docteur Chin. Mais, fait étrange, ils se croisent également dans leurs prévisions respectives. Peuvent-ils envisager un avenir ensemble alors qu’ils ne se connaissent pas ? Doivent-il remettre en cause leur vie actuelle pour un hypothétique avenir commun ?

Si j’aime l’idée de base de ce roman, malheureusement, j’ai eu du mal à rentrer dans cette comédie romantique. Je m’y suis reprise à plusieurs fois, n’accrochant pas avec les personnages un peu farfelus et avec les dialogues que je ne trouvais pas naturels.

J’ai tout de même poursuivi ma lecture pour découvrir comment nos deux protagonistes allaient évoluer. J’ai nettement préféré la 2nde partie du roman avec certains passages assez drôles.

#EtSiOnSavaitDéjàceQueLamourNousRéserve#NetGalleyFrance

0

Samedi c’est poésie : Soir d’été de Maurice Carême

Bonjour tout le monde

Aujourd’hui, j’ai vous ai choisi ce poème car j’adore ce petit moment où, après avoir arrosé les fleurs sur ma terrasse, les soirs d’été, je reste quelques instants, paisiblement à écouter le silence et profiter des couleurs chatoyantes de mes parterres fleuris.

selective focus photography of white and pink petaled flowers

Photo de Irina Iriser sur Pexels.com

Soir d’été


Si vous tendez un peu l’oreille
Quand le soleil
A fait flamboyer le jardin
Et que son dernier rayon dore
Encore
Au seuil du soir,
Votre arrosoir.
Écoutez bien:
Vous entendrez tout doux, tout doux,
Dans tous les coins
Ivres d’odeurs,
Vous entendrez, à petits coups,
Dans tous les coins, boire les fleurs.

Maurice Carême

0

Bataille royale d’Adriana Kritter

Dès que j’ai vu ce livre en rayon de ma librairie, j’ai immédiatement pensé à mon fils qui est fan de Fortnite. Je me suis dit que cette histoire qui plonge le lecteur dans  » une aventure inédite de joueurs Fortnite devrait lui plaire !

bataille-royale Lire la suite

2

Andromaque de Jean Racine

Andromaque n’était pas du tout prévu dans ma pile à lire d’été mais en rangeant mes étagères je suis tombée dessus et j’ai eu envie de le lire. Pour moi qui aime la mythologie, on est bien dans le thème mais j’ai tout de même dû réviser un peu la guerre de Troie pour comprendre qui étaient les différents personnages de cette œuvre de Racine.

andromaque Lire la suite

1

La minute culture : La guerre de Troie

J’ai commencé la lecture d’Andromaque de Racine mais au bout de quelques pages, je me suis rendue compte qu’un petit rappel sur la guerre de Troie serait opportun pour mieux comprendre cette pièce. Car si je connaissais les grandes lignes de ce récit mythologique, il me manquait bon nombre d’éléments repris dans l’œuvre de Racine.

Je partage donc avec vous ma synthèse de ce conflit légendaire.

guerre-de-troie

Guido Reni, dit Le Guide, L’Enlèvement d’Hélène (Musée du Louvre)

Lire la suite

3

La citation du Dimanche

Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie.

A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.

John Lennon (1940-1980)

balance macro ocean pebbles

Photo de Pixabay sur Pexels.com

6

Samedi c’est poésie : L’embouteillage de Jacques Charpentreau

Aujourd’hui c’est le premier jour des vacances et il est malheureusement aussi synonyme, pour de nombreux vacanciers d’embouteillages sur la route ! Alors, pour vous aider à prendre votre mal en patience et à garder le sourire malgré la circulation dense, je vous dédie ce petit poème amusant de Jacques Charpentreau. Et je vous souhaite un bon début de vacances à tous !

architecture auto automobiles bridge

Photo de Pixabay sur Pexels.com

L’embouteillage


Feu vert Feu vert Feu vert !
Le chemin est ouvert !
Tortues blanches, tortues grises, tortures noires,
Tortues têtues Tintamarre!
Les autos crachotent,
Toussotent, cahotent
Quatre centimètres
Puis toutes s’arrêtent.    Lire la suite

0

Un petit grain de sable de Petra Hulsmann

Voilà un roman qui m’a semblé idéal pour les vacances d’été, sa couverture et son titre sentant bon le sable chaud ! Je remercie Netgalley et les éditions de l’Archipel pour cette agréable lecture.

un-petit-grain-de-sable Lire la suite

0

Eldorado d’Hélène Ferrarini et Damien Cuvillier

Eldorado, voilà un titre qui laissait présager de vastes contrées verdoyantes ou règnent abondance et allégresse. Pourtant, c’est une toute autre vision de l’Eldorado que nous proposent Hélène Ferrarini et Damien Cuvillier dans ce roman graphique.

eldorado Lire la suite