Samedi, c’est poésie : Giboulées de Raymond Richard

Un petit poème appris par les enfants à l’école et  bien de circonstance vu la météo !

pexels-photo-757239.jpeg

Giboulées


La pluie éparpille un bouquet

De perles tièdes et légères.

On entend chanter les bergères

Et les oiseaux dans les bosquets.

Le soleil joue à cache-cache

Avec les gros nuages gris.

Les moutons blancs, les veaux, les vaches,

Dans les prés semblent tout surpris.arc-en-ciel

Et voici que parmi l’ondée,

Comme au fond d’un vrai pastel,

On voit monter, arche irisée,

Le pont joyeux de l’arc en ciel.

Raymond Richard

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s