Divergente de Veronica Roth

Je suis tombée un soir par hasard sur le film Divergente à la télé. Je ne connaissais pas du tout mais je me suis laissée happée par l’histoire. Il est rare que je lise des romans young adult mais j’ai eu envie de connaître l’intrigue plus en profondeur en lisant le livre de Veronica Roth dont la trame est plus étoffée.

divergente

Titre : Divergente (Tome 1)

Auteur : Veronica Roth

Editeur : Nathan

Pages : 446

Année de parution : 2011

Genre : littérature américaine, science fiction, jeunesse

L’histoire


Béatrice est une jeune fille de 16 ans vivant dans un monde divisé en factions. Les individus sont répartis en 5 groupes selon leur nature profonde, leur personnalité et leurs aptitudes : les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, les Sincères et les Érudits.

Élevée avec son frère auprès de ses parents, des Altruistes, elle doit désormais se soumettre au test qui lui indiquera vers quelle faction se diriger. Le choix sera ensuite irrémédiable.

Mais pour elle, les résultats ne sont pas probants : Béatrice est une Divergente. Elle doit le cacher à tous et décide de rentrer dans la faction des Audacieux. Béatrice, alias Tris, doit désormais apprendre à se battre et à surmonter ses peurs pour pouvoir rester dans cette faction.

Mon avis


J’ai beaucoup aimé ce roman, bien construit et à l’histoire captivante. La plume est fluide et il se lit donc très rapidement, en quelques heures. Si j’ai parfois ressenti que c’est un roman jeunesse, plutôt destiné à un public adolescent, cela ne m’a toutefois pas trop dérangée.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Tris, ses questionnements, ses doutes et ses remises en question. Elle évolue beaucoup tout au long du livre, découvrant peu à peu qui elle est et quel est le monde qui l’entoure. Étant la narratrice, on ne découvre les autres personnages que par son biais, ce qui m’a semblé parfois trop subjectif et limité.

L’ambiance au sein de la faction des Audacieux est à fois la sombre et violente : rivalité poussée à l’extrême, entraînement physique intense, brimades, vexations, pression psychologique tendant parfois à la persécution, rien n’est épargné aux novices qui, malgré leur jeune age, doivent braver de nombreuses épreuves.

L’action est omni présente tout au long du récit et se condense particulièrement sur la fin.

Je trouve bien que l’histoire d’amour reste assez secondaire et qu’elle garde un coté un peu ado en adéquation avec l’âge des personnages qui n’ont que de 16 à 18 ans.

J’ai regretté de ne pas en savoir plus sur les causes de la division de la société, sur les factions, leur origine et leur vocation. De même, Véronica Roth ne dévoile rien sur l’époque ou le lieu ou se déroule le récit. Le film le place dans un Chicago post apocalyptique mais on ignore ce qu’il advient du reste du monde. Peut-être cela est-il plus détaillé dans les volumes suivants. La montée de la tension entre les factions et la répression qui se met en place est intéressante. Le contexte social et politique de cette dystopie mérite d’être traité plus en profondeur. J’attends donc avec impatience de lire les volumes 2 et 3, espérant y trouver les réponses à ces questions.

Informations complémentaires


Adaptation cinématographique

Je préfère avoir vu le film avant de lire le livre. En effet, si le film est très réussi et retranscrit parfaitement l’ambiance et la trame de l’histoire, pour autant il est beaucoup moins complet. Les relations entre les personnages sont brossées un peu rapidement et ne permettent pas forcément de comprendre les actes de certains, contrairement au livre ou l’on voit les liens se nouer peu à peu et les caractères évoluer.

Comme souvent, les personnages sont beaucoup plus beaux et matures à l’écran qu’ils ne sont censés l’être selon les descriptions de l’auteur. Shailene Woodley est une belle jeune femme et, qui plus est, assez grande alors que dans le roman Tris est toute petite, fluette (elle paraît à peine 16 ans) et dotée d’un physique quelconque. Idem pour Quatre, personnage de 18 ans, campé par le séduisant Théo James de 33 ans !

.

challenge-1-pave-par-moisLu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois de Bianca

Publicités

11 réflexions sur “Divergente de Veronica Roth

    • C’est vrai qu’il ne ressemble pas à la description de Veronica Roth !
      C’est pour ça que je préfère voir les films avant sinon je suis quasiment toujours déçue par rapport aux romans ! En lisant on se fabrique notre propre image du personnage, qui colle rarement avec la version Hollywoodienne !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s