Le temps des amours, souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol publiés à titre posthume

Si Marcel Pagnol avait commencé à rédiger dans les années 1960  une trame pour le 4ème volet de ses souvenirs d’enfance, il ne les a pas édités. Ce ne sont resté que des textes épars que la maison d’édition a choisi de rassembler et de publier à titre posthume en 1977.

le-temps-des-amours

Titre : Le temps des amours – Souvenirs d’enfance Tome 4

Auteur : Marcel Pagnol

Editions : De Fallois

Pages : 279

Année publication : 1977

Genre : Littérature française, classique, autobiographie

 

L’histoire


Marcel poursuit sa scolarité au lycée de Marseille. Loin du petit garçon studieux qu’il était à l’école communale, Marcel délaisse désormais  ses versions latines et préfère faire le pitre en classe. Mais gare aux punitions qui peineraient beaucoup ses parents !

 

Mon avis


Le récit est souvent décousu et ressemble plus à une compilation de textes qu’à un véritable roman. Il manque de lien entre les différentes anecdotes. On sent fortement le coté inachevé.

Toutefois j’ai trouvé intéressant de découvrir les premiers pas de l’auteur dans le monde de la littérature, sa passion naissante pour la poésie. Marcel Pagnol ressort d’ailleurs dans ce livre son tout premier poème (que sa tante avait soigneusement gardé). Encouragé par ses camarades qui le voyaient déjà à l’académie française (étaient-ils devins ?), il a écrit, pendant son année de 4ème, une trentaine de poèmes dont l’inspiration première lui vient de ses belles collines.

J’avoue avoir passé rapidement certains passages dont je ne voyait pas vraiment le rapport avec les souvenirs d’enfance.

Par contre, j’ai beaucoup aimé le récit du fameux tournoi de pétanque ou Jules et Joseph ont failli perdre leur honneur. J’ai retrouvé dans ce passage, l’ambiance du Sud que j’avais tant apprécié dans La gloire de mon père et Le château de ma mère.

 

Informations complémentaires


Filmographie de Marcel Pagnol

Au delà de ses succès d’auteur et de dramaturge, Marcel Pagnol est également un cinéaste reconnu. Il a adapté à l’écran un grand nombre de ses pièces de théâtre et roman.

Filmographie (non exhaustive) :

  • films tirés de ses œuvres : Marius, Topaze, Fanny, Merlusse, Cigalon, le Schpountz
  • adaptations d’œuvres de Jean Giono : La femme du boulanger, Jofroi, Angèle, Regain
  • adaptation d’une œuvre de Zola : Nais
  • adaptations de romans d’Alphonse Daudet : Les lettres de mon moulin (L’élixir du père Gaucher – Le secret de maître Cornille – Les trois messes basses- Le curé de Cucugnan)
  • adaptation d’une pièce de Courteline : L’article 330
  • adaptations de pièces d’Emile Augier : L’agonie des aigles, Le gendre de Monsieur Poirier
  • adaptation d’œuvres de Maupassant : Le rosier de Madame Husson, La terreur des dames

 

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s