Un merci de trop de Carène Ponte

Lors de mes dernières vacances, j’avais envie de lire une jolie comédie romantique . Le roman de Carène Ponte Un merci de trop a parfaitement rempli cet objectif. Une petite lecture sympathique et légère.

un-merci-de-trop-carene-ponte

Titre : Un merci de trop

Auteur : Carène Ponte

Editeur : Pocket

Pages : 233

Date de parution : 2016

Genre : Littérature française, contemporain, chick lit

 

L’histoire (4ème de couverture)


Sage et obéissante depuis le jour de sa naissance, Juliette a tour à tour été un bébé facile, une enfant modèle, une adolescente sans problèmes et une jeune fille rangée. À presque 30 ans, habituée à dire docilement oui à tout et effacée jusqu’à la transparence, elle ronronne dans la chaleur rassurante d’une vie sans remous d’assistante de gestion. Jusqu’à ce « merci » de trop, seule réponse qu’elle parvient à bafouiller après une énième humiliation professionnelle. Ouvrant brusquement les yeux sur le désert de son existence, Juliette décide de démissionner et d’enfin vivre ses rêves, au risque du désordre.
Et du désordre, il va y en avoir beaucoup…

 

Mon avis


L’héroïne, Juliette, est une jeune femme douce et sage qui se montre, depuis toujours, trop discrète et conciliante, cherchant toujours à faire plaisir aux autres. quitte à se faire marcher dessus et en oublier ses propres désirs. Jusqu’au jour ou Juliette se révolte face à une énième injustice de sa supérieure hiérarchique (qui était encore sa stagiaire peu de temps avant). C’est le merci de trop qui fait tout basculer. Et le changement est radical : licenciement, bébé, nouvel amoureux. Juliette ne fait pas dans la demi mesure !

J’ai trouvé le personnage de Juliette très attachant, pleine de doutes, de contradictions et d’espoirs. Elle a parfois des idées un peu farfelues comme de faire passer son voisin, dont elle connaît à peine le prénom, pour le père de son enfant auprès de ses parents, ce qui va donner lieu à des moments assez cocasses.

J’ai beaucoup aimé également la belle amitié qui lie Juliette et Nina. Par contre, j’ai trouvé que l’histoire d’amour avec le voisin s’installait un peu trop vite et trop facilement. Heureusement que quelques rebondissements viennent pimenter l’action.

Il fait avouer que Juliette a quand même pas mal de chance car pour elle tout s’arrange pour le mieux dans le meilleur des mondes. Un happy end pas forcément très réaliste mais plein d’optimiste et de bons sentiments, typique d’une comédie romantique.

En conclusion, une lecture légère, pleine de romantisme et d’optimisme qui m’a donné le sourire !

 

Informations complémentaires


Biographie de Carène Ponte

Lauréate du Prix e-crire aufeminin, Carène Ponte est aussi l’auteur du blog Des mots et moi. Après Un merci de trop (Michel Lafon, 2016), elle publie en 2017 son second roman, Tu as promis que tu vivrais pour moi, chez le même éditeur.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s