Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

Dans le cadre du Cold Winter Challenge, j’ai eu envie de dépaysement. Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson m’a semblé être le livre idéal pour de plonger à la découverte des paysages enneigés et des traditions de Sibérie.

dans-les-forets-de-siberie

Titre : Dans les forêts de Sibérie

Auteur : Sylvain Tesson

Éditeur : Folio

Pages : 290

Date de parution : 2011

Genre : Autobiographie, Témoignage, Littérature française, Contemporain

 

L’histoire (4ème de couverture)


Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie.
J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.
Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité.
Je crois y être parvenu.
Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l’existence.
Et si la liberté consistait à posséder le temps?
Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?
Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.

 

Mon avis


De Sylvain Tesson, je n’avais lu que Le téléphérique, un recueil de nouvelles qui m’avait partagée, j’avais beaucoup aimé certaines nouvelles mais moins certaines autres. Ce qui m’avait plu était le côté poétique et les descriptions de paysages, et c’est ce que j’espérais retrouver dans Les forêts de Sibérie.

Je me suis donc lancée bille en tête dans la lecture du journal de bord de Sylvain Tesson relatant, jour après jour, l’aventure qu’il a vécue pendant six mois, en partant vivre en ermite, seul dans une isba au milieu des bois, près du lac Baïkal en Sibérie.

Mais tout comme Sylvain Tesson apprend à ralentir son rythme de vie, à se poser, à prendre le temps de savourer chaque instant, j’ai eu moi aussi besoin de ralentir mon rythme de lecture. J’ai trouvé certains passages intéressants mais j’avais du mal à lire plus que quelques pages par jour.

Et, au final, je ressors encore une fois mitigée de cette lecture.

Tout d’abord j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de très belles phrases, beaucoup de poésie et des descriptions magnifiques des paysages russes.

Ensuite, ce livre est truffé de considérations pertinentes et m’a poussé à réfléchir sur notre mode de vie, sur notre société, sur la surconsommation, sur ce qui est finalement essentiel. En définitive,  n’est-on pas toujours en train de courir après le bonheur alors que celui-ci se trouve dans des choses simples de la vie : un rayon de soleil, le parfum d’une fleur, la beauté d’un paysage ? Un bel hymne à la nature et à l’écologie !

Mais d’un autre côté, certains points m’ont déplus : tout d’abord, les longueurs et le style parfois trop plein d’emphase et de métaphores. Ensuite l’évocation incessante de l’alcool (en l’occurrence la vodka) et les beuveries trop fréquentes à mon goût. Enfin, j’ai ressenti une impression de condescendance de la part de l’auteur, un ton parfois un peu moralisateur qui m’a agacée.

Je reste donc sur un avis en demi-teinte. Et vous, avez-vous lu ce recit autobiographique ou vu le film qui en a été tiré ?

cold-winter-challengeLu dans le cadre du Cold winter challenge

Publicités

6 réflexions sur “Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

  1. Pingback: Bilan lecture décembre janvier | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s