Une plongée dans l’univers fantastique de HP Lovecraft avec La maison de la sorcière

Un soir, n’arrivant pas à dormir, j’ai attrapé ma liseuse et ouvert le premier livre que j’ai trouvé : c’était La maison de la sorcière de HP Lovecraft, auteur que je n’avais encore jamais lu. Bien mal m’en a pris car je n’ai pu me décrocher de cette lecture et l’atmosphère oppressante de cette nouvelle n’a pas amélioré mon sommeil ! Mais cette première incursion dans l’univers de Lovecraft m’a donné envie de découvrir ses autres œuvres.

la-maison-de-la-sorciere

Titre : La maison de la sorcière (The dreams in the Witch-House)

Auteur : Howard Phillip Lovecraft

Editeur : Ebooks gratuits

Pages : 39

Date de parution : 1933

Genre : Littérature américaine, Fantastique, Nouvelle

 

L’histoire


Walter Gilman est étudiant en mathématique et en folklore à l’université Miskatonic de la petite ville d’Arkham. Exceptionnellement doué dans des matières relevant de la physique quantique et des lois dimensionnelles, il est également fiévreux et souffrant depuis plusieurs semaines. Il vit en effet dans une vieille maison du quartier pauvre de la ville, aux côtés de colocataires divers. La chambre qu’il occupe est particulièrement réputée pour avoir servi de foyer à Keziah Mason, une vieille sorcière s’étant échappé in extremis et par des moyens inconnus de la prison de Salem en 1692……

 

Mon avis


Cette nouvelle, assez glaçante et pleine de mystères, n’est pas du tout du genre de mes lectures habituelles. Toutefois, le style de Lovecraft est prenant, la tension monte au fil des pages et je n’ai pu interrompre ma lecture avant de connaître la fin de l’histoire.

Cet univers est riche et foisonne d’idées oscillant entre le fantastique et la science fiction. L’histoire démarre sur un univers fantastique avec les légendes concernant la vieille sorcière Keziah Mason, qui lors de la chasse aux sorcières de Salem, était parvenu à s’échapper de manière inexpliquée de sa prison. Mais très vite l’histoire frôle la science fiction. Lovecraft développe notamment de long paragraphes sur la physique quantique. En effet, le personnage principal, un jeune scientifique cherche à associer les mathématiques aux légendes fantastiques et à la magie ancienne.

Le calcul non euclidien et la physique quantique suffisent à fatiguer n’importe quel cerveau ; et quand on y ajoute le folklore, en essayant d’y déceler un étrange arrière plan de réalité à plusieurs dimensions sous les allusions morbides des légendes gothiques et les récits extravagants chuchotés au coin de la cheminé, peut-on s’attendre à éviter le surmenage intellectuel ,

Habitant dans la maison de Keiziah Mason, le jeune homme est très vite pris de violents maux de tête et sombre dans des rêves de plus en plus étranges et angoissants.

Les rêves de Gilman étaient en général des plongées à travers des abîmes infinis de crépuscule indiciblement coloré et de sons au déconcertant désordre, des abîmes dont les propriétés physiques et gravitationnelles, comme les relations avec sa propre essence, échappaient à toute tentative d’explication.

On ne sait pas vraiment s’il rêve, s’il est sujet aux hallucinations, s’il sombre peu à peu dans la folie ou s’il est véritablement aux prise avec des forces surnaturelles et diaboliques. Les choses empirent peu à peu jusqu’à prendre une tournure dramatique.

Si, à la toute fin, l’auteur nous donne des pistes, malheureusement tout n’est pas expliqué, notamment toutes les théories mathématiques sur les déplacements spatio-temporel, les univers parallèles, le lien avec les étoiles… Je trouve que cela aurait mérité un développement plus conséquent.

A lire, mais pas le soir avant de dormir !

3 commentaires

    • En même temps j’ai eu une mauvaise idée de choisir en lecture du soir un livre dont le titre parle des sorcières ! Mais comme je ne connaissais pas l’auteur et qu’il n’y avait pas de 4ème de couverture, je me suis dis que c’était peut-être une gentille petite sorcière (du genre des sœurs Halliwell dans Charmed ou de Hermione Granger 🙂 )

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s