Lily Chantilly – Voyage à Londres de Claire Ubac

Maelly ayant très envie de découvrir la ville de Londres, lorsque je suis tombée sur ce petit roman jeunesse en librairie avec le titre « voyage à Londres », je lui ai acheté. Ce n’est qu’ensuite que nous avons découvert qu’il s’agit d’une série de romans et qu’elle est également déclinée en cahiers créatifs sur le thème de la mode.

lili-chantilly-t9-voyage-a-londres

Titre : Voyage à Londres – Lili Chantilly tome 9

Auteure : Claire Ubac

Illustratrice : Moemaï

Editeur : Hatier – PlayBac

Pages : 105

Age de lecture :  8 à 10 ans

 

L’histoire (4ème de couverture)


Ambiance surchauffée à l’Ecole Dali. La classe de Lili a envoyé sa participation à un concours d’art européen. Si le dossier de la sixième est choisi, Lili a été désignée pour aller passer la seconde étape : l’oral à Londres. Tous les élèves retiennent leur souffle dans l’attente des résultats, pendant que quelques tricheries se trament dans l’ombre…

 

L’avis de Maelly (8 ans 1/2)


Lili participe à un concours de masques avec sa classe. Mais elle a plusieurs problèmes  : tout d’abord son meilleur ami Bouddha est amoureux de sa pire ennemie et ensuite un virus informatique a été envoyé sur les ordinateurs de l’école. Comment Lily pourra t’elle gagner avec toutes ces tricheries ?

Au début, je n’ai pas trop compris l’histoire parce que je n’avais pas lu les premiers livres de la série alors je ne connaissais pas les personnages. Mais après, j’ai bien aimé parce qu’il y avait du suspense.

Ma note : avis1

 

Mon avis de Maman


Effectivement, lorsque j’ai acheté ce roman à Melly, je n’ai pas fait attention qu’il s’agissait du tome 9 de la série. Heureusement, au bout de quelques pages on parvient à resituer l’histoire et les personnages, d’autant qu’il y a, au début du livre, quelques pages de présentation de Lili et un trombinoscope avec ses amis, ses ennemis, sa famille, ses camarades de classe et ses professeurs.

Le graphisme du livre est très agréable avec les jolis dessins colorés de Moemaï et des petites décorations à chaque page.

Au final, on découvre assez peu de choses sur Londres par contre, j’ai apprécié les petites références culturelles et artistiques (par exemple à Dali ou Dufy). Il y a beaucoup de notes en bas de page expliquant ces références ou encore les termes anglais ou pendjabi utilisés.

Une histoire sympathique sur l’amitié, la tolérance, la tricherie.

Le petit plus : les pages créatives à la fin du livre avec une recette d’apple-pie anglais et les explications pour fabriquer un sari pakistanais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s