Pourquoi Tokyo ? à la découverte du Japon avec ce récit autobiographique d’Agathe Parmentier

Voila un livre choisi totalement par hasard. Il était dans la PAL (pile à lire) de ma soeur et la couverture sympa et colorée m’a tapé dans l’oeil. J’ai eu envie d’un petit dépaysement à la découverte de la vie japonaise.

pourquoi-tokyo

Titre : Pourquoi Tokyo ?

Auteure : Agathe Parmentier

Editeur : Pocket

Pages : 224

Parution : 2018

Genre : Autobiographie, Récit de voyage, Littérature française

 

L’histoire (4ème de couverture)


Quel est le point commun entre un sac Chanel et des céphalopodes séchés ? Combien de parapluies sont nécessaires pour se protéger d’un typhon ? Et vous, remerciez-vous suffisamment vos toilettes ?

Fuyant la routine parisienne, Agathe Parmentier débarque au Japon en 2014 avec une valise et beaucoup de questions. Elle s’installe à Tokyo dans une chambre de 9 m² et enchaîne les petits boulots, alternant cours de français et figuration à la télévision japonaise. Entre cigales électriques, vendeuses-mouettes et cafards mutants, elle raconte la ville aussi fascinante que déroutante, ses habitants et son quotidien de Française curieuse mais distanciée, maladroite mais respectueuse.

 

Mon avis


A 31 ans, la chroniqueuse Agathe Parmentier part vivre à Tokyo et nous livre ici le journal de bord de son voyage, journal qu’elle a intitulé « journal d’une aspirante nippone ».

La jeune femme, qui tient un blog, enseigne le français et apprend le japonais, nous fait découvrir le Japon au quotidien, décrypte les us et coutumes et revient sur les clichés que nous connaissons de ce pays en les infirmant ou les confirmant.

Elle nous parle du sentiment de sécurité qui règne au Japon (peu de vol ou d’agression), ,la frénésie technologique, l’industrie du sexe, le contraste entre le travail acharné et la société de divertissement, l’infantilisation de la société, l’importance de l’univers manga.

Dans ce pays, tout ce qui n’est pas travail se doit d’être divertissant. »

La chroniqueuse teste les endroits typique et nous fait part de ses commentaires pleins d’humour : cybercafé de nuit, centre commercial, love hôtel, washlet (toilettes japonaises), Game center, Ginza (Champs Élysées japonais), karaoké…

Elle soulève la question de l’omerta générale qui règne à propos de la catastrophe de Fukushima.

Elle adore la nourriture nippone et l’évocation de ses repas, dûment explicités, m’ont souvent mis l’eau à la bouche : Kit-Kat au natcha (thé vert), origni (triangle fourré au riz et entouré d’une feuille d’algue nori), sushi, karaage de poulet (friture à base de sauce soja, ail et gingembre), soba (nouilles de sarrasin), glace au sésame surmonté d’arko (pate de haricots rouges sucrée qui remplace le chocolat), bouchées fourrées d’arko…

Elle emploie beaucoup de mots japonais mais, heureusement, ceux-ci sont expliqués dans les notes en bas de pages. C’est donc assez instructif.

La jeune femme apprécie ce pays. Elle s’y sent bien même si elle n’en comprend pas tous les codes et ne parvient pas à s’exprimer parfaitement en japonais. Son enthousiasme se ressent au fil des pages. Son regard sur le Japon est étonné, bienfaisant et amusant.

J’ai donc passé un moment de lecture agréable et dépaysant à la découverte de ce beau pays qu’est le Japon.

challenge-autour-du-monde-elles-ecrivent

Lu dans le cadre du Challenge Autour du monde, elles écrivent d’Eleonore et Kathleen

4 commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout non plus ! Mais j’aime bien l’idée d’un journal de bord de découverte d’une autre culture. Et le Japon : cela me fait penser aux romans d’Amélie Nothomb (je crois que ceux que je préfère sont ceux où elle parle de son enfance au Japon)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s