Petit déjeuner chez Tiffany de Truman Capote

Après avoir vu le film Diamants sur canapé avec Audrey Hepburn, j’avais très envie de découvrir l’œuvre dont il était adapté, une nouvelle de Truman Capote intitulée Petit déjeuner chez Tiffany. Si j’ai beaucoup apprécié le film, je ne saurais dire si j’ai aimé la nouvelle, assez différente et plus empreinte de tristesse.

petit-dejeuner-chez-tiffany

Je n’évoquerai ici que la nouvelle Petit déjeuner chez Tiffany mais le recueil Folio fait en réalité 188 pages et contient également les nouvelles : La maison des fleurs – La guitare de diamants (que je chroniquerai prochainement) – Un souvenir de Noël (déjà chroniqué dans le recueil Joyeux Noël, histoire à lire au pied du sapin)

Titre : Petit déjeuner chez Tiffany    (Breakfast at Tiffany’s)

Auteur : Truman Capote

Editeur : Folio

Pages : 120

Parution : 1962

Genre : Littérature américaine, Nouvelle, Classique

 

L’histoire


Le narrateur, un écrivain en herbe, voit un jour apparaître par la fenêtre de sa chambre sa voisine Holly Golightly. La demoiselle, qu’il avait déjà croisée dans les couloirs de son immeuble, l’avait passablement marquée par son joli minois, sa joie de vivre et ses multiples conquêtes masculines. Il va alors se lier d’amitié avec la pétillante et extravagante jeune femme qui va l’entraîner dans un véritable tourbillon.

 

Mon avis


C’est en lisant la chronique de Gaëtane sur ce recueil de nouvelles il y a quelques mois, que j’ai eu envie de voir le film Diamants sur canapé et de lire la nouvelle dont il était adapté : Petit déjeuner chez Tiffany.

Toute l’histoire est centrée sur le personnage étonnant et charismatique qu’est Holly Golightly. A première vue, c’est une petite cocotte qui fréquente le beau monde à la recherche d’un riche mari qui satisfera à tous ses caprices. Une fille de la campagne débarquée à New York et prête à tout pour réussir. Elle fait la fête toutes les nuits et ramène des hommes, pas toujours très recommandables chez elle.

Mais au fur et à mesure que le narrateur fait connaissance avec cette exubérante voisine, on se rend compte que ce personnage est plus complexe qu’il n’y paraît.

Tantôt superficielle, tantôt réaliste sur sa vie, tantôt femme enfant, tantôt femme fatale, elle s’invente des vies, rêve d’un futur auréolé d’or et de gloire, vit des aventures totalement improbables… bref, elle est insaisissable. Sa relation avec le narrateur est également ambiguë : lui semble fasciné par Holly qui, elle, le considère comme son frère qui lui manque et qu’elle n’a pas revu depuis son départ à l’armée.

Sous ses airs de frivolité, elle cache des failles et des blessures d’enfance. On a parfois l’impression que son entrain et sa joie de vivre sont forcés, comme pour masquer ses peurs et ses chagrins.

Contrairement au film amusant et romantique, je ressort de ma lecture un peu mitigée, avec un sentiment de tristesse pour cette jeune fille qui, à même pas 20 ans a déjà vécu 100 vies sans réussir à trouver sa place.

 

Informations complémentaires


Le film Diamants sur canapé

diamants-sur-canapéBien évidemment quand on dit « Petit déjeuner chez Tiffany » je pense aussitôt à la fabuleuse Audrey Hepburn dans le film Diamants sur canapé » (Breakfast at Tiffany’s ) tourné en 1961 par Blake Edwards.

Si Audrey Hepburn a totalement incarné le personnage de Holly dans son coté fantasque et charmant, il faut toutefois noter que l’histoire a été pas mal modifié, transformée en comédie romantique. Et bien sur, ce film hollywoodien ne pouvait se finir que sur un happy end totalement différent de l’histoire de Truman Capote.

Un film culte que j’ai adoré découvrir dans sa version originale !

 

Extrait

« C’est comme pour Tiffany dit elle. Ce n’est pas que je tienne le moins du monde aux bijoux. Les diamants, oui. Mais ça vous colle aux doigts de porter des diamants avant que vous ayez quarante ans. Et même après c’est risqué. Ils ne sont vraiment à leur place que sur les bonnes femmes vraiment vieilles. Maria Ouspenskaya. Des os, des rides, des cheveux blancs, des diams. Je ne peux pas attendre. Mais ce n’est pas pour ça que Tiffany me rend folle. Écoutez. Vous savez ces jours ou vous êtes dans le cirage ? […]

Ce que j’ai trouvé de mieux, c’est de prendre un taxi et d’aller chez Tiffany. Ca, ça me calme immédiatement. La sérénité, l’air de supériorité. On a le sentiment que rien de très mauvais ne pourrait vous atteindre là, avec tous ces vendeurs aimables et si bien habillés. Et cette merveilleuse odeur d’argenterie et de sacs en crocodile. Si je pouvais trouver dans la vie un endroit qui me procure la même impression que Tiffany, alors j’achèterais quelques meubles et je baptiserais le chat. »

 

challenge-1livre-1film

Lu dans le cadre du Challenge 1 livre = 1 film

4 commentaires

  1. Coucou Adely et Merci pour ce clin d’œil. Je profite de ce commentaire pour te dire que je n’ai pas encore commencé La conjuration des imbéciles mais que je compte m’y mettre la semaine prochaine!
    De mon côté, je n’ai pas encore vu ce film mais j’ai toujours envie de le voir (les happy-end ne me dérange pas trop :p je suis un cœur d’artichaut) ! Je te souhaite un bon week-end et bon courage pour la rentrée !

    Aimé par 1 personne

    • Hello Gaëtane. Le clin d’oeil était normal car c’est ta chronique qui m’a donné envie de lire ce roman et j’ai profité d’une offre 2 achetés + 1 gratuit pour le rajouter à ma PAL 😉
      Si tu as l’occasion de voir le film, je te le conseille. Audrey Hepburn y est magnifique. Enfin, je ne suis pas objective car c’est une actrice que j’adore ! C’est en voyant « vacances romaines » à 10 ans que j’ai développé une passion pour l’Italie que j’ai d’ailleurs visité à de multiples reprises depuis 🙂
      Comme toi, je démarre « La conjuration des imbéciles » la semaine prochaine.
      Bonne rentrée

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s