Prenez soin du chien de JM Erre

Sur les conseils de Gaëtane du blog Pourquoi s’ennuyer, je me suis plongée dans la lecture du premier livre de JM Erre, un roman policier intitulé Prenez soin du chien. Et je n’ai pas été déçue : personnages déjantés, situations loufoques, inspecteur de police tout droit sorti d’un film des années 50, le tout servant parfaitement une intrigue policière bien ficelée. Bref, un bon polar humoristique, comme je les aime !

prenez-soi-du-chien

Titre : Prenez soin du chien

Auteur : J.M. Erre

Editeur : Points

Pages : 279

Date de parution : 2007

Genre : Roman policier, Contemporain, Littérature française

 

L’histoire (4ème de couverture)


Rue de la Doulce-Belette, Max Corneloup, auteur de romans-feuilletons, et Eugène Fluche, peintre sur coquilles d’œuf, habitent en vis-à-vis. Chacun suspecte l’autre de l’épier. La méfiance règne, d’autant plus que le voisinage n’est pas spécialement sain d’esprit. Sans compter les commérages de Mme Ladoux, la gardienne… Quand un cadavre est découvert, c’est une véritable psychose qui s’installe. Seraient-ils allés trop loin ?

 

Mon avis


Si j’ai commencé ma chronique par une salve de louanges, je dois tout de meme dire qu’il m’a fallu un peu de temps pour rentrer dans ce roman en raison de sa construction originale et des multiples personnages.

Le roman est construit sur une alternance d’extraits des journaux intimes des 2 protagonistes principaux, Max Corneloup l’écrivain de romans-feuilletons, et Eugéne Fluche le peintre sur oeuf. Ces extraits sont entrecoupés des courriers et notes de voisins ainsi que par une sorte de voix off dont on comprend au fur et à mesure qu’il s’agit de celle du tueur.

Quant aux personnages, ils sont effectivement très nombreux et tout aussi farfelus les uns que les autres. Dans l’immeuble de Max Corneloup on une concierge a moitié folle, une voisine qui menace tout le monde depuis la disparition de son chien adoré, un cinéaste inconnu de films bizarroïdes, la diaphane Mme Sabaté et son fils Bruno dont les loisirs consistent à torturer les animaux du quartier. En parfaite symétrie dans l’immeuble d’en face, Eugène Fluche écope d’une concierge exhibitionniste, d’un voisin écrivain de romans érotiques, d’un autre qui élève des souris comme s’ils s’agissait de ses enfants, d’une peintre spécialisée dans les nus.

Dans ces deux immeubles, dépourvus de volets et de rideaux, tout le monde passe ses journées à s’observer jusqu’à ce que la guerre soit déclarée entre Corneloup et Fluche qui se font alors crasse sur crasse.

Mais ce n’est véritablement qu’à partir du premier meurtre que l’histoire devient intéressante. Chacun est suspect et les interrogatoires de l’étrange Commissaire Taneuse brouillent encore les pistes. JM Erre fait monter le suspense avec beaucoup de dextérité. Il y a un psychopathe dans l’immeuble mais qui cela peut-il être ?

En conclusion : un bon mélange d’humour et d’enquête que je vous recommande.

 

Informations complémentaires


Biographie de JM Erre

Jean-Marcel Erre, publié sous la signature J.M. Erre, est un écrivain français né en 1971 à  Perpignan. Ses romans, au rythme soutenu et à l’humour frisant l’absurde, sont une curiosité dans le paysage littéraire français qui a tendance à délaisser le genre. Ils sont traduits en russe, coréen, italien, slovène, japonais, chinois et anglais.

Source : Wikipédia

 

Bibliographie de JM Erre

Romans policiers :

  • Prenez soin du chien
  • Made in China
  • Série Z
  • Le mystère Sherlock
  • La fin du monde a du retard
  • Le grand n’importe quoi

Romans jeunesse :

  • Comment se débarrasser d’un vampire avec du ketchup, des gousses d’ail et un peu d’imagination
  • Comment devenir superdétective avec un copain collant, des croquettes pour chat et un peu d’imagination

7 commentaires

  1. Je suis contente de voir que tu as toi aussi apprécié ce roman. Je suis d’accord qu’il est toujours un peu difficile de se rentrer dans l’histoire et dans l’ambiance particulière mais quand on plonge dedans je trouve que c’est vraiment très drôle.

    Et je dois t’avouer que tu m »as appris le prénom de l’auteur. Je ne voyais que J.M Erre, je sais maintenant que ce la correspond à Jean-Marcel.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s