Loving de Danielle Steel

Cela faisait longtemps que je n’avais pas cédé la plume à ma maman Maderily pour un de ses avis lecture. Elle nous fait aujourd’hui la chronique d’un roman qui lui a été prêté il y a quelques semaines : Loving de Danielle Steel.

loving

Titre : Loving

Auteure : Danielle Steel

Editeur : France Loisirs

Pages : 414 p

Parution : 1980

Genre : Littérature américaine, Romance

L’histoire (4ème de couverture)


Park Avenue, un soir de novembre. Bettina Daniels regarde tomber la première neige en se préparant pour la somptueuse réception que donne Justin, son père, célèbre écrivain et chouchou du Tout-New York. Elle ne sait pas encore que ce sera sa dernière soirée avec cet homme qui est toute sa vie.
Le lendemain, en effet, Justin disparaît brutalement, terrassé par une crise cardiaque. Jusqu’alors choyée et adorée, la jeune fille se retrouve seule face à la montagne de dettes que lui a léguée son père, seule face à la vie dont elle ne connaît pas encore les embûches, seule face à l’amour dont il lui faudra faire l’apprentissage. Contrainte de tout vendre – jusqu’à cet appartement de New York où elle a passé son enfance-, elle devra renoncer à ses goûts de luxe, à sa garde-robe, à ses domestiques, et repartir de zéro. Courageuse, Bettina fera pourtant son chemin parmi les hommes, aimants ou infidèles. Tantôt fragile, tantôt forte, elle saura retrouver ses racines et découvrir, au bout du compte, sa vérité de femme.

 

L’avis de Maderily


Si j’ai eu du mal à accrocher au début, je suis finalement rentrée peu à peu dans cette histoire tumultueuse.

Madame Stewart, Madame Pearce, Madame Fields, Madame Paxton : 4 identités pour une même jeune femme, Bettina Daniels. Au fil des pages, nous découvrons son chemin de vie qui l’amène à des mariages successifs.

Le décès de son père, un auteur à succès, la laisse désemparée et couverte de dettes. Malgré la différence d’âge, elle tombe amoureuse d’Ivo Stewart, le vieil ami de son père, avec lequel elle partage quelques années d’un bonheur total. La rencontre avec Anthony Pearce, un acteur, amène Ivo à s’effacer. Mais ce nouveau mariage est un désastre. Après une fausse couche, c’est une tentative de suicide qui lui fait connaître le Docteur John Fields. Elle se laisse tenter par la vie rangée et ordinaire qu’il lui propose. Mais John se révèle froid et insensible. Il la laisse accoucher dans de terribles souffrances puis s’oppose à sa réussite en tant qu’écrivaine.

Ne renonce pas à tes rêves, ni à la rêverie, ne laisse pas la vie te couper la route… tiens bon… poursuis ton chemin.

Ce texte de son père la décide à partir monter sa pièce à Brodway et à demander le divorce pour épouser Oliver Paxton qui lui apporte soutien et réconfort. Mais une fois encore, le destin est cruel et plonge Bettina dans le désespoir…

J’ai trouvé cette lecture agréable même si parfois  les situations sont trop extravagantes. Le livre se lit facilement. Le personnage de Bettina est attachant. Cette jeune femme évolue et acquiert son indépendance au fil des pages. J’ai aimé également le personnage de son amie Mary Waterston. Quant aux personnages masculins, on découvre  Ivo, paternel et protecteur, Anthony, intéressé et cynique, John, insensible et buté, Oliver, sympathique et tellement dévoué à Bettina.

Les dernières pages laissent apparaître une lueur de vie nouvelle. A chacun d’imaginer ce que deviendra Bettina…

2 commentaires

Répondre à lectureenfantparent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s