Vive les punitions de Guy Jimenes

Vous souvenez-vous avoir eu des lignes à copier à l’école ? Aujourd’hui ce type de punition n’est plus autorisé (mais encore souvent employé). C’est le sujet choisi par Guy Jimenes pour ce roman jeunesse plein d’humour. Si mon fils n’avait pas accroché à l’histoire et laissé traîner ce livre un long moment sur ses étagères, c’est finalement Maelly qui l’a lu.

vive-les-punitions

Titre : Vive les punitions

Auteur : Guy Jimenes

Editeur : Rageot Romans

Pages : 128

Age de lecture : dès 9 ans

 

L’histoire (4ème de couverture)


M. Barillet, le maître des CM1, a la fâcheuse manie de donner des punitions à ses élèves. À la moindre erreur, au plus petit retard, il les bombarde de lignes à copier ! Pour Arnaud, Nicolas, Laetitia et André, c’en est trop : ils décident de contre-attaquer…

 

L’avis de Maelly (9 ans)


C’est l’histoire d’élèves d’une école qui en ont assez que leur maître leur donne des lignes à copier. Ils ont un plan pour éviter les punitions.

J’ai bien aimé le plan des élèves. C’est rigolo !

Ma note : avis2

 

Mon avis de Maman


Voila un petit roman jeunesse dont j’ai trouvé le thème intéressant : les punitions en classe.

Mr Barillet, un professeur des écoles à  ans de la retraite, use et abuse des lignes à copier comme punition pour les élèves dissipés. En plus, ce sont des séries de 100 lignes et leur motif n’est pas toujours justifié. L’histoire s’ouvre en effet sur André, un élève sage et timide, qui écope de 100 lignes pour avoir éteint la lumière de la bibliothèque, pensant que celle-ci était vide alors que le maître s’y trouvait, caché par une étagère. Je dois dire que, pour le coup, c’est plus la réaction du maître qui nous a choqués, les enfants et moi : sorti en trombe en hurlant « quel est le con qui a éteint », il traite ensuite le jeune garçon « d’âne » et le punit alors que celui-ci explique qu’il est désolé et que c’était une erreur.

Cette attitude du maître va avoir un effet contre productif puisque cela va amener les élèves a multiplier les bêtises. Même ceux qui jusque là étaient calmes vont se dissiper…

Bref, une histoire traitée de manière amusante mais qui amène à une réflexion sur la punition à l’école : sa portée, son intérêt pédagogique, ses limites. Il est intéressant aussi de voir la réaction des différents élèves ainsi que des parents.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s