Le fantôme de Canterville d’Oscar Wilde

Troisième série de nouvelles que je lis d’Oscar Wilde et j’apprécie de plus en plus la plume de cet auteur. Dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge, j’ai eu envie de partager cette lecture avec mes enfants car cette petite histoire fantastique mêle rire et frissons.

le-fantome-de-canterville

Titre : Le fantôme de Canterville et autres nouvelles (The Canterville Ghost)

Auteur : Oscar Wilde

Editeur :  Le livre de poche

Pages : 187

Genre : Littérature irlandaise, Classique, Roman jeunesse, Fantastique

 

L’histoire (4ème de couverture)


Une famille américaine achète en Angleterre un château « hanté », dont les bruits de chaînes et les taches de sang terrorisent la région depuis des siècles. Mais que peut un pauvre fantôme contre le bon sens d’un homme d’affaires, contre les détachants super-actifs de sa femme et la malice de ses enfants, toujours prêts à lui faire des farces ?

 

Notre lecture en famille


Mon avis

En 1er lieu je tiens à noter que même si l’éditeur indique un âge de lecture à partir de 9 ans, à mon sens, ce recueil de nouvelles correspond à des enfants plus âgés. Tout d’abord parce que le vocabulaire est parfois assez recherché et le style complexe (j’ai simplifié certains passages pour mes enfants au cours de la lecture). Ensuite, si Le fantôme de Canterville et Le modèle milliardaire sont humoristiques, Le crime de Lord Arthur Savile est plus noir, plus empli de cynisme et moins adapté à des enfants.

Je ne leur ai donc lu que Le fantôme de Canterville et n’évoquerai que celui-ci dans ma chronique. Pour Le crime de Lord Arthur Savile, que j’ai lu séparément, vous pouvez retrouver mon avis ici.

J’ai vraiment beaucoup aimé l’histoire Le fantôme de Canterville qui mélange brillamment humour, fantastique et sensibilité. La première moitié du récit est en effet très drôle avec ce fantôme qui a terrassé de terreur tous les habitants du manoir anglais depuis 300 ans et qui se retrouve confronté à une famille d’américains très cartésiens et pragmatiques qui n’ont absolument pas peur de lui. La 2nde partie de l’histoire prend un tour plus fantastique et effrayant avec la rencontre du fantôme par Virginia et la mystérieuse disparition de celle-ci. Enfin, les derniers chapitres sont plus tristes, plus empreints d’humanité et de compassion.

Oscar Wilde s’amuse à opposer la jeune Amérique moderne et prosaïque contre la vieille Angleterre ancrée dans ses traditions avec ses vieux châteaux hantés. C’est le personnage de Virginia qui va faire le pont entre ces deux civilisations.

Si vous aimez les vieilles pierres, les châteaux hantés  et les fantômes pas trop méchants, cette nouvelle est faite pour vous !

 

L’avis de Brucewainely (10 ans)

J’ai bien aimé ce livre. J’ai trouvé ça drôle toutes les blagues qu’ils font au fantôme. Mais la fin est quand même triste.

Ma note : coup de cœur coup-de-coeur

 

L’avis de Maelly (9 ans)

J’ai beaucoup aimé le début parce qu’est très rigolo avec les blagues des jumeaux et le ministre avec son huile pour les chaînes du fantôme. La fin est plutôt triste.

Ma note : avis2

7 commentaires

    • C’est malheureusement souvent le cas au collège ou les lectures imposées ont un aspect rébarbatif, même si on aime la lecture !
      Moi aussi, il y a des textes que j’avais détesté au collège et je me dis que je devrais essayer de les relire maintenant pour voir si mon opinion a changée 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s