La dernière réunion des filles de la station service de Fannie Flagg

Chez nous, la lecture est une histoire de famille. La dernière réunion des filles de la station service de Fannie Flagg est un livre coup de cœur de ma sœur. Elle l’a donc recommandé et prêté à notre mère, Maderily, qui l’a lu et nous en livre aujourd’hui sa chronique.

la-derniere-reunion-des-filles-de-la-station-service

Titre : La dernière réunion des filles de la station service    (The All-Girl Filling Station’s Last Reunion

Auteure : Fannie Flagg

Editeur : Pocket

Pages : 506

Date de parution : 2013

Genre : littérature américaine, Contemporain

 

L’histoire (4ème de couverture)


Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d’éclat récents peuvent laisser penser qu’elle souffre de démence sénile, le diagnostic n’est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques.
Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois soeurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ?

 

L’avis de Maderily


Tout commence en 1909 avec le départ de Stanislaw Jurdabralinski qui fuit la Pologne pour rejoindre son frère à Chicago. Il s’installe ensuite dans le Wisconsin ou il fonde une famille avec Linka, une émigrée polonaise. De leur union vont naitre Fritzi, Wink, les jumelles Gertrude et Tule puis Sophie.

En Alabama, Sookie Poole forme un couple heureux avec son mari Earl. Leurs enfants sont grands, les 3 filles sont mariées et leur fils vit à Atlanta. Il reste à Sookie à s’occuper de Lenore, sa mère de 88 ans au caractère bien trempé. La vie de Sookie bascule le jour où elle apprend que Lenore n’est pas sa mère et qu’elle a été adoptée. Sa mère biologique est une femme polonaise du nom de Fritzi Jurdabralinski et son père est inconnu. Après plusieurs jours en état de choc, Sookie souhaite en savoir plus sur son hérédité et s’intéresse à la Pologne. Ce qu’elle va découvrir la stupéfie : sa mère biologique Fritzi est connue comme femme pilote. Elle a fait partie des WASP (Women Airforce Service Pilot). Sookie se décide à contacter Fritzi qui l’invite à venir la voir. Mais les surprises ne sont pas finies…

J’ai aimé suivre la vie de la famille Jurdabralinski et celle de Sookie. J’ai aussi aimé l’aspect historique de l’histoire qui aborde notamment l’invasion de la Pologne en 1939 et le bombardement de Pearl Harbor par les japonais en 1941.

Le roman fait également apparaître la condition féminine de l’époque et l’inégalité homme/femme : ainsi, à l’issue de la formation de pilote, les femmes ne recevaient pas la même insigne. De même, il leur était interdit de monter dans un avion de l’armée avec un homme. En 1945, à l’issue de la guerre, les WASP sont remerciées et renvoyées dans leurs foyers. Elles ne peuvent poursuivre leur carrière dans l’aviation et on oublie l’existence de ce corps d’armée.

Ce livre m’a fait voyager à travers les Etats Unis, entre le Wisconsin, l’Alabama, la Californie, le Texas.

En résumé, j’ai passé un très bon moment de lecture avec Sookie, Fritzi, Billy et Wink !

 

Informations complémentaires


Biographie de Fannie Flagg

Fannie Flagg est auteur, scénariste et actrice. Née en Alabama, elle a notamment écrit le célèbre Beignets de tomates vertes, qu’elle a ensuite adapté dans une version cinématographique où elle joua un rôle comme dans d’autres films ou séries télévisées mythiques tels que Grease ou Wonder Woman. À la manière d’une Katherine Pancol en France, ses intrigues tournent autour de l’amitié, la vie, la mort et, bien sûr, l’amour, avec des portraits de femmes particulièrement attachantes.

Source : Pocket

 

Bibliographie de Fannie Flagg

  • Daisy Fay et l’homme miracle
  • Beignets de tomates vertes
  • Standing in the Rainbow
  • Nous irons tous au paradis
  • La dernière réunion des filles de la station-service
  • Miss Alabama et ses petits secrets
  • Nous irons tous au paradis

3 commentaires

    • Peut-être as-tu vu le film Beignets de tomates vertes ? C’est tiré de son roman éponyme. J’ai beaucoup aimé !
      PS : je n’ai pas comptabilisé cette chronique dans ton challenge 1 pavé par mois car c’est ma maman et non moi qui l’a lu 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s