Inferno de Dan Brown

En farfouillant dans les rayonnages de ma bibliothèque municipale, je suis tombée sur Inferno de Dan Brown. Après avoir lu Da Vinci code, Anges et démons et Origine, j’ai eu envie de retrouver ce cher Robert Langdon qui, décidément, mène une vie tumultueuse, bien loin de l’existence paisible qu’on imagine pour un professeur de symbologie à l’université !

inferno

Titre : Inferno 

Auteur : Dan Brown

Editeur : Audiolib (version audio) / JC Lattès (version papier)

Pages : 960 mn (livre audio) / 565 pages (livre papier)

Parution : 2013

Genre : Littérature américaine, thriller

 

L’histoire (4ème de couverture)


Robert Langdon – professeur de symbologie à Harvard – se réveille dans un hôpital de Florence, en proie à une amnésie portant sur les dernières trente-six heures. Pourquoi est-il en Italie ? Mais surtout quel est cet objet étrange qu’on a retrouvé dans sa veste ? Quand on attente à nouveau à sa vie, il s’enfuit avec une jeune femme médecin, Sienna. Et il comprend alors que l’objet en question restitue l’image de La Carte de l’Enfer de Botticelli, inspirée au peintre par le poème de Dante. Il s’agit du message codé d’un éminent scientifique obsédé par la fin du monde. Ils se lancent à la poursuite de l’ultime création du scientifique – véritable bombe à retardement – dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.

 

Mon avis


Ce roman démarre sur les chapeaux de roues : Robert Langdon se réveille sur un lit d’hôpital avec une blessure au crane et un rêve étrange qui le poursuit. Dans ce rêve, ou plutôt ce cauchemar, une femme aux cheveux argent, debout devant un charnier, le supplie de l’aider.

Outre cette vision terrifiante, il découvre, à sa grande surprise, qu’il se trouve à Florence, en Italie, sans aucun souvenir des trois derniers jours.

A peine est-il entrain de reprendre ses esprits, qu’une tueuse pénètre dans l’hôpital et se fraye un chemin jusqu’à sa chambre, tirant sur quiconque s’interpose. Langdon ne parvient à s’échapper que grâce à la présence d’esprit et à la réactivité de la jeune doctoresse qui lui prodiguait des soins.

La jeune femme, Sienna, dotée d’une intelligence hors du commun, se retrouve alors embarquée dans l’aventure avec Langdon. Traqués de toutes parts, ils doivent découvrir pourquoi on en veut à leur vie.

Qu’à fait Robert Langdon à Florence ces deux derniers jours ? Pourquoi est-il en possession d’un cartouche ultra sécurisé et estampillé danger bactériologique ?

J’ai passé un excellent moment avec Inferno. Un véritable page turner dont on a hâte de percer les mystères.

Encore une fois, j’ai adoré les références artistiques et architecturales omni présentes dans le roman. Dan Brown nous emmène à Florence, capitale de la Toscanne, et ville très riche au niveau artistique. J’ai eu la chance de visiter cette ville italienne il y a plusieurs années, et c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai suivi le périple de Robert Lagdon sur le Ponte Vecchio (plus ancien pont de Florence, rempli d’échoppes de joailliers et d’artisans d’art), dans les Jardins de Boboli (modèle de jardin à l’italienne avec de grandes allées mais aussi des chemins tortueux et de nombreuses grottes), le palais Pitti (galerie d’art), la Galerie des Offices (musée de peintures), le Palazzo Vecchio (musée qui abrite également le Conseil Municipal de Florence), la Porta Romana (partie du mur d’enceinte de la ville), le Duomo et ses magnifiques portes ouvragées.

Au centre du récit deux œuvres majeures : L’enfer de Dante et son illustration en peinture par Botticelli. Dan Brown nous expose donc en détail la genèse de la Divine Comédie de Dante et sa signification. Le tableau de Botticelli nous est dépeint et expliqué avec beaucoup de précision. On découvre également les œuvres de Vasari, peintre, architecte et écrivain italien du XVIème siècle, Michel Ange et son fameux David…

Bref, un concentré de culture au milieu d’un tourbillon de suspense et d’aventure !

 

Informations complémentaires


Adaptation d’Inferno au cinéma

infernoInferno a été adapté au cinéma par Ron Howard en 2016.

C’est le 3ème volet de la saga adapté à l’écran (le symbole perdu n’ayant pas encore été adapté en film)

Tom Hanks y campe toujours le rôle de Robert Langdon. Il est entouré de Felicity Jones (Docteur Sienna Miller), Ben Foster (Bertrand Zobrist) et Omar Sy (Christophe Bouchard)

Je n’ai malheureusement pas vu ce film mais si vous l’avez vu, donnez moi votre avis dans les commentaires !

Biographie de Dan Brown

Diplômé du Amherst College, Dan Brown y a longtemps enseigné avant de se consacrer à l’écriture. Passionné de codes secrets, il écrit plusieurs thrillers avant de connaître un succès fulgurant avec Da Vinci Code. Traduit dans des dizaines de langues, adapté au cinéma par Ron Howard, ce roman a conquis des millions de personnes dans le monde entier. (Extrait des éditions JC Lattes)

 

Bibliographie de Dan Brown

Saga Robert Langdon

  • Anges et Démons (2000)
  • Da Vinci Code (2003)
  • Le symbole perdu (2009)
  • Inferno (2013)
  • Origine (2017)

One shot

  • Forteresse digitale (1998)
  • Deception point (2001)

 

challenge-1-pave-par-mois

Livre lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois de Bianca

6 commentaires

    • Ah ce cher Langdon, érudit et aventurier ! J’aime bien ce personnage mais je ne le vois pas du tout sous les traits de Tom Hanks, même si celui-ci campe bien le rôle dans les films.
      En tout cas, même si je place toujours Da Vinci Code en 1er, j’ai nettement préféré Inferno à Origine 😉
      Je t’en souhaite une bonne lecture !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s