Le secret des cépages de Frédérick d’Onaglia

Place aujourd’hui à ma maman Maderily pour sa chronique du roman Le secret des cépages de Frédérick d’Onaglia, qui nous transporte au cœur d’un domaine de Provence pour une grande saga familiale.

le-secret-des-cepages

Titre : Le secret des cépages

Auteur : Frédérick d’Onaglia

Editeur : France Loisirs

Pages : 472

Parution : 2004

Genre : Littérature française, Contemporain

 

L’histoire (4ème de couverture)


La Provence ! Ses étendues de lavande, ses oliviers, sa garrigue pleine du chant des cigales, son soleil éclatant et surtout ses vignes… Gabrielle rayonne d’être de nouveau à Fontvieille, au pied des Alpilles, le village de son enfance… Là où vingt ans plus tôt, son coeur est resté, là où il la ramène aujourd’hui.

Cependant, le retour de Gabrielle Delmas suscite les curiosités. Pourquoi veut-elle s’installer dans cette région, où son père a trouvé la mort dans des circonstances troublantes ? Déterminée, la jeune femme ne tarde pas à acheter Lou Triadou, une terre au riche cépage qui appartenait autrefois à sa famille. Mais le pari de diriger un domaine seule est risqué alors que l’ombre du château de Montauban, reine mère sans scrupules qui n’a de cesse d’acquérir les petites exploitations et d’asseoir son pouvoir, s’avère être un adversaire de taille. D’autant qu’il n’est jamais bon de remuer un passé peu glorieux…

Gabrielle ne s’attendait certes pas, en retrouvant ses racines, à déterrer la hache de guerre avec Montauban, ni faire resurgir de vieux fantômes oubliés. Comme elle n’imaginait pas non plus rencontrer l’amour au pays de ses ancêtres…

 

L’avis de Maderily


Difficile de résumer un tel livre tant les personnages sont nombreux et les intrigues innombrables.

Le roman s’articule autour de Gabrielle, la fille de Pierre Delmas décédé mystérieusement, la marquise Victoire de Montauban qui règne sur sa famille et sur la vallée, Béatrice sa belle-fille malheureuse au domaine car trompée par son mari et ignorée par sa belle-mère.

On découvre également le trajet de Salim, fils d’immigré, devenu vigneron après une jeunesse dans une cité, celui d’Armand Lescure de Montauban, fils de la marquise, mauvais mari et préfet de la région lié à des industriels corrompus.

On suit aussi la vie de Maxime, le fils d’Armand et de Béatrice, jeune homme insouciant que sa grand-mère veut marier contre son gré à Philippine, une riche héritière.

Tous ces destins s’entremêlent au cours de multiples divertissements. Un roman qui nous emporte dans un monde de dures réalités : luttes de pouvoir, intrigues politiques et financières, malversations. Mais ce roman est aussi riche en sentiments entre amitié, amour, passion…

En résumé, une lecture agréable d’une épopée familiale dans le milieu viticole. Un livre qui nous emmène dans la garrigue avec les odeurs de lavande et le chant des cigales.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s