Agatha : La vraie vie d’Agatha Christie une biographie en bande dessinée

Mon libraire m’a offert l’année dernière Agatha Christie de A à Z de Anne Martinetti, Guillaume Lebeau, une sorte de dictionnaire très complet sur Agatha Christie, auquel je me réfère de temps à autre. Quand j’ai vu, sur les rayonnages de ma bibliothèque, que ces auteurs avaient également publié une biographie d’Agatha Christie sous forme de roman graphique, je me suis précipitée pour le découvrir.

agatha-la-vraie-vie-d-agatha-christie

Titre : Agatha : La vraie vie d’Agatha Christie

Auteurs : Anne Martinetti, Guillaume Lebeau et Alexandre Franc

Editeur : Marabout – Marabulles

Pages : 124

Date de parution : 2014

Genre : Littérature française, Bande dessinée, Biographie

 

L’histoire (4ème de couverture)


Saviez vous qu’Agatha Christie a elle-même organisé sa propre disparition pour punir un mari infidèle, qu’elle n’a eu de cesse de voler, de faire du surf, qu’elle a voyagé en Irak, en Egypte, n’imaginant pas de limite à sa liberté. Indéniablement Dame Agatha nous est familière, et sa reconnaissance internationale. Pourtant qui connaît le vrai visage de la Duchesse de la mort ? Loin de n’être que cette bourgeoise conservatrice à l’embonpoint sympathique, coupable de romans policiers populaires, la vénérable Anglaise était avant tout une femme moderne, complexe et secrète. Un personnage bien plus énigmatique que tous ceux qu’elle a inventés !
« Agatha Christie, une femme libre » propose d’appréhender les multiples facettes de la reine du whodunit. D’explorer sa part d’ombre, son univers crypté, et ses fascinantes mille et une vies…

 

Mon avis


Ce roman graphique s’ouvre sur l’affaire de la disparition d’Agatha Christie en décembre 1926. La voiture de la romancière, ses vêtements et son permis de conduire avaient été retrouvé au bord d’un lac et la jeune femme restait introuvable. A l’époque, cette disparition avait fait les gros titres et Archie, le mari d’Agatha avait été accusé de meurtre.

En fait Agatha, perturbée par le décès de sa mère et parce qu’elle venait d’apprendre l’infidélité de son époux, avait crée une mise en scène de sa disparition pour fuir et réfléchir seule, au calme.

Pour pouvoir la faire parler et expliquer son ressenti, les auteurs de la bande dessinée ont eu l’idée de la mettre en scène en train de converser avec ses personnages de roman. Elle discute donc avec un Hercule Poirot imaginaire, un poil jaloux et assez amusant (par exemple quand il la suit, en maillot de bain, à la piscine, qui se trouve être une piscine réservée aux femmes), avec les Beresford, éternellement jeunes, ou encore avec Miss Marple. C’est un plaisir de découvrir ces personnages sous le crayon d’Alexandre Franc. Ses dessins sont assez simples, avec peu de décors mais avec des couleurs chatoyantes.

Les auteurs font aussi référence à Sir Arthur Conan Doyle qui s’inquiète de la disparition de sa consœur et recoure aux services d’un médium pour la retrouver.

Au cours de cette « pause », nous découvrons alors l’enfance d’Agatha Miller, la perte de son père, ses premiers pas d’écrivaine soutenue par sa mère, sa rencontre avec Archie, son métier d’infirmière pendant la 1ere guerre mondiale, la naissance de sa fille et ses multiples voyages.

Après l’épisode de la disparition et le retour d’Agatha Christie à sa vie quotidienne, le récit revient au présent et nous suivons Agatha, désormais divorcée, dans son périple à bord de l’Orient Express (qui l’inspirera pour l’un de ses plus fameux romans) et à travers les grandes villes d’Orient… Puis c’est la rencontre avec Max Mallowan qui deviendra son 2nd mari, la période des fouilles archéologiques, la mise en scène de ses romans au théâtre et au cinéma, souvent insatisfaisante à son goût…

Agatha Christie est présentée comme une femme éprise d’indépendance et de liberté, tiraillée entre ses devoirs de mère et ses envies de voyage, méfiante envers les hommes qui l’ont souvent trompée, agacée par Hercule Poirot son personnage fétiche dont elle ne parvient pas à se séparer. Sa vie aura été riche en voyages et en rencontres, dont elle s’inspira fortement pour ses romans.

En 1965, elle met un point final à son autobiographie. En 1974, elle oblige Poirot à tirer sa révérence. Fait étrange, ce roman existait en fait depuis 35 ans : lors de la mise en scène de sa disparition, elle avait fait mettre ce roman dans un coffre avec pour consigne qu’il ne soit publié qu’après sa mort. Mais sur l’insistance de son éditeur, Agatha Christie finit par autoriser la publication de Hercule Poirot quitte la scène. Agatha aura donc survécut à Poirot !

Ce roman graphique est un moyen intéressant de (re)découvrir la vie d’Agatha Christie et la genèse de ses œuvres. Ayant une édition quasi intégrale de ses romans, j’avais déjà eu une biographie très détaillée de la vie de la « reine du crime ». Cette version-ci est, certes moins complète, mais plus accessible et très agréable à lire.

 

Informations complémentaires


Les enquêtes d’Hercule Poirot

La mystérieuse affaire de Styles – Le crime du Golf – Allo, Hercule Poirot… – Les enquêtes d’Hercule Poirot – Le meurtre de Roger Ackroyd – Les quatre – Le train bleu – La maison du péril – Le couteau sur la nuque – Le crime de l’Orient Express – Drame en trois actes – la mort dans les nuages – ABC contre Poirot – Cartes sur table – Meurtre en Mésopotamie – Mort sur le Nil – Témoin muet – Le miroir du mort – Rendez-vous avec la mort – Le Noël d’Hercule Poirot – Je ne suis pas coupable – Un, deux trois… – Les vacances d’Hercule Poirot – Cinq petits cochons – Le vallon – Les travaux d’Hercule – Le flux et le reflux – Mrs Mac Ginty est morte – Les indiscrétions d’Hercule Poirot – Pension vanilos – Poirot joue le jeu – Le chat et les pigeons – Christmas pudding – Les pendules – La troisième fille – La fête du potiron – Témoin à charge – Une mémoire d’éléphant – Le bal de la victoire – Hercule Poirot quitte la scène

Les enquêtes de Miss Marple

L’Affaire Protheroe – Miss Marple au club du mardi – Un cadavre dans la bibliothèque – La plume empoisonnée – Un meurtre sera commis le… – Jeux de glace – Une poignée de seigle – Le train de 16h50 – Le Miroir se brisa – Le major parlait trop – A l’hôtel Bertram – Némésis – La dernière énigme

Les aventures des Beresford

Mr Brown – Le crime est notre affaire – N. ou M. ? – Mon petit doigt m’a dit – Le cheval à bascule

Les autres romans d’Agatha Christie

L’homme au complet marron – Le secret de Chimneys – Les sept cadrans – Le mystérieux Mr Quinn – Cinq heure vingt cinq – Pourquoi pas Evans – Le mystère de Listerdale – Mr Parker Pyne – Un meurtre est-il facile – Dix petits nègres – la mort n’est pas une fin – Meurtre au champagne – La maison biscornue – Rendez-vous à Bagdad – Destination inconnue – Témoin indésirable – Le cheval pâle – La nuit qui ne finit pas – Témoin à charge – passager pour Francfort

challenge-lire-en-couleur

Lire en couleur

Publicités

11 réflexions sur “Agatha : La vraie vie d’Agatha Christie une biographie en bande dessinée

  1. Pingback: Challenge British Mysteries 2019 / 4e édition : Le Billet Recap – MylouBook

  2. Pingback: Le mois du polar 2019, c’est ici | deslivresetsharon

  3. Pingback: Challenge Voix d’autrices 2019 | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s