On regrettera plus tard d’Agnès Ledig

On m’a prêté il y a quelques temps le roman d’Agnés Ledig On regrettera plus tard. Je me suis donc plongée immédiatement dans cette lecture pleine de douceur !

on-regrettera-plus-tard

Titre : On regrettera plus tard

Auteure : Agnès Ledig

Editeur : Pocket

Pages : 320

Parution : 2017

Genre : Littérature française, Contemporain

 

L’histoire (4ème de couverture)


Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l’enfant se rétablisse.
Il y a des destins que l’on croit tout tracés mais il suffit parfois d’un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l’existence et du cœur sont imprévisibles…

 

Mon avis


L’histoire démarre sur une atmosphère étrange : un soir d’orage, Valentine, une jeune institutrice célibataire, vivant à la campagne, entend des coups à sa porte. Avec surprise, elle découvre, perdu sous des trombes d’eau, un homme tenant dans ses bras une petite fille malade. N’écoutant que son grand coeur, Valentine leur ouvre sa porte et les héberge le temps que la petite fille, Anna-Nina, soit rétablie. Peu à peu, elle parvient à nouer des liens avec elle ainsi qu’avec son père, Eric, un homme solitaire, marginal qui vit une vie de nomade avec sa fille et qui n’a toujours pas réussi à surmonter le deuil de sa femme.

Cette histoire m’a beaucoup fait penser au roman de Laure Manel La délicatesse du homard.

L’originalité de ce roman est d’alterner les voix de Valentine et d’Eric, mais également d’y intercaler l’histoire de Suzanne qui elle, se déroule en 1944, sous l’occupation allemande.

Le récit de Suzanne est terrible : on découvre la jeune femme, enceinte, au cours de son emprisonnement par les allemands qui la torturent pour lui faire révéler où se cache son époux, un résistant recherché. Ce récit parallèle est assez intrigant. On se demande quel est le lien entre les deux époques.

Ce roman est agréable à lire mais l’histoire reste assez convenue et la romance prévisible. J’aurais le même reproche que dans Juste avant le bonheur : je trouve que les liens entre les personnages se nouent beaucoup trop vite et trop facilement. J’ai peine à croire que cet homme, qui vit en marge depuis 7 ans, sans aucun lien social, qui refuse de mettre sa fille à l’école et pense que les autres enfants vont être méchants avec elle, change d’avis en 2 jours, accepte qu’elle aille à l’école et encore plus qu’elle aille dormir chez une autre petite fille dont il n’a même jamais vu les parents.

 

Informations complémentaires


Biographie d’Agnès Ledig

Née en 1972, Agnès Ledig, diplômée de la faculté de médecine de Strasbourg et spécialisée en suivi gynécologique de prévention et contraception, ainsi qu’en accompagnement émotionnel, a exercé en tant que sage-femme libérale Mère de trois enfants, à 40 ans, elle s’est mise à écrire pendant la maladie de son fils Nathanaël, atteint de leucémie. Pour répondre aux questions que posaient tous ceux qui se préoccupaient de Nathanaël, elle tenait un bulletin hebdomadaire. Son premier roman  Marie d’en haut (Les Nouveaux Auteurs, 2011) a reçu le prix Coup de cœur des lectrices Femme actuelle, Juste avant le bonheur (Albin Michel, 2013) a remporté le prix Maison de la Presse, sans oublier Pars avec lui et On regrettera plus tard (Albin Michel, 2014 et 2016). Son site internet www.agnesledig.fr

Bibliographie d’Agnès Ledig

Les romans d’Agnès Ledig :

  • Marie d’en haut (Les Nouveaux Auteurs, 2011)
  • Juste avant le bonheur (Albin Michel, 2013)
  • Pars avec lui (Albin Michel, 2014)
  • On regrettera plus tard (Albin Michel, 2016)
  • De tes nouvelles (Albin Michel, 2017)
  • Dans le murmure des feuilles qui dansent (Albin Michel, 2018)

Les albums jeunesse

  • Le Petit Arbre qui voulait devenir un nuage (avec F. Pillot) en 2017,
  • Le Cimetière des mots doux

Guide pratique

  • Mon guide gynéco (Pocket, 2016), écrit en collaboration avec le gynécologue Teddy Linet
Publicités

8 réflexions sur “On regrettera plus tard d’Agnès Ledig

  1. Pingback: Lire en couleur | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  2. Pingback: Challenge Voix d’autrices 2019 | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  3. Pingback: Madame lit son bilan de février pour le défi! – Madame lit

  4. Titre noté pour le bilan. 🙂 Je n’ai pas beaucoup aimé «Juste avant le bonheur.» Comme toi, je trouvais que c’était peut-être juste trop. Donc, je ne suis plus trop tentée à lire d’autres bouquin de cette écrivaine.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s