La minute culture : Le zeppelin

Le zeppelin est un engin volant étrange et fascinant que l’on retrouve souvent dans la littérature steampunk. Mais on connaît assez peu les spécificités de ce moyen de transport. Voici quelques informations recueillies dans le livre d’Eric Charline 50 machines qui ont changé le cours de l’histoire.

zeppelin

Jusqu’en 1937, les merveilles des airs n’étaient pas des avions à ailes fixes plus lourds que l’air mais les zeppelins, de gigantesques et magnifiques paquebots du ciel. S’ils avaient réussi à survivre aux catastrophes aériennes et au désintérêt des nazis, les zeppelins auraient pu considérablement transformer les transports aériens de passagers dans le mode de l’après guerre.

En 1929, le Graf Zeppelin LZ 127, le meilleur dirigeable jamais construit en termes de vols réussis et de sécurité des passagers, acheva la première circumnavigation du globe  par un engin plus léger que l’air avec un temps de vol de 12 jours, 12 heures et 13 minutes, et un temps total de voyage de 21 jours, 5 heures et 31 minutes, incluant des arrêts à Friedrichshafen en Allemangne, à Tokyo au Japon, et à Los Angeles en Californie avant de regagner son point de départ à Lakehurst dans le New Jersey. […]

Si l’image des dirigeables fut à jamais ternie pas le désastre du Hinderburg en 1937, il ne faut pas oublier que les débuts de l’aviation furent aussi marqués par leur lot de catastrophes. Le fléau des dirigeables résidait toutefois dans leur dépendance à l’hydrogéne, un gaz très inflammable, qui assurait leur flottabilité. Bien que l’hélium offrit une alternative, les réserves de ce gaz inertes étaient très limitées et, dans les années 1930, elles appartenaient, en outre, aux Etats Unis.

Cependant, le bilan des sécurité des Zeppelins ne peut expliquer à lui seul pourquoi cette technologie fut abandonnée après 1937. […] La véritable cause de la disparition des zeppelins fut l’arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne en 1933. En effet, le développement des dirigeables, trop vulnérables pour être utilisés comme des armes de guerre, ne les intéressait guère. Et lorsque le gouvernement américain imposa un embargo sur l’exportation de l’hélium vers l’Allemagne en 1938, il fut impossible de reprendre les vols transatlantiques.

Extrait du livre 50 machines qui ont changé le cours de l’histoire.50 machines qui ont changé le cours de l'histoire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s