L’homme au complet marron d’Agatha Christie

Cela faisait plusieurs mois que je repoussais la relecture de ce roman. Ma 1ere lecture remontant à près de 20 ans, je ne me souvenais plus du tout de l’histoire et je trouvais le titre peu engageant. Et pourtant, une fois commencé, je n’ai pu lâcher ce roman et l’ai lu en une soirée !

la-mysterieuse-affaire-de-styles

Titre : L’homme au complet marron  (The Man in the Brown Suit)

Auteure : Agatha Christie

Editeur  Le Masque

Pages : 286

Parution : 1924

Genre : Littérature anglaise, Roman policier

 

L’histoire (4ème de couverture)


Londres. Un homme se tient au bord du quai du métro. Soudain, il trébuche et tombe sur les rails.
Accident ? Suicide ? La police retrouve dans ses poches un permis de visite pour une maison à louer dans la banlieue de Londres. Le corps d’une inconnue est découvert dans une villa déserte. La villa du Moulin. Coïncidence ? Difficile à admettre. D’autant qu’en ces deux occasions, un même suspect semble s’être trouvé sur les lieux. Signalement : grand, bien bâti, bronzé, yeux gris. Autre détail : l’homme porte un complet marron…

 

Mon avis


Ce qui m’a frappée en1er lieu, c’est l’originalité dans le style de narration par rapport aux autres romans d’AGatha Christie. En effet, l’histoire s’ouvre sur une conversation étrange entre deux personnages dont on ne connaîtra l’identité que bien plus tard dans le roman, puis la narration se fait tantôt du point de vue d’Anne Beddingfield, détective amatrice plongée dans l’enquête, tantôt du point de vue plus humoristique de Sir Eustace Peddler.

Au sortir de la 1ere guerre mondiale, Anne Beddingfield est une jeune femme très moderne. Orpheline de mère, c’est elle qui, très jeune, a dû gérer la maison car son père était constamment plongé dans ses recherches scientifiques. Au décès de celui-ci Anne refuse les propositions de mariage qui lui auraient assuré un avenir confortable et préfère prendre seule son destin en main. Intelligente, débrouillarde, téméraire, elle rêve d’une vie d’aventure telle les héroïnes qu’elle voit au cinéma. J’ai apprécié ce personnage qui, par certains côtés me fait penser à Tuppence Beresford: comme elle, Anne est très intuitive et n’a pas froid aux yeux.

Très vite, elle se trouve effectivement plongée en plein mystère: morts suspectes, message secret, diamants volés, organisation mafieuse… Les péripéties s’enchaînent et nous voilà à bord d’un bateau de croisière vers l’Afrique du Sud.  Plus qu’un roman policier, L’homme au complet marron est également un roman d’espionnage et d’aventure, au rythme soutenu et aux multiples rebondissements. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant au cours de cette lecture.

Comme toujours, Agatha Christie s’amuse à brouiller les pistes et à rendre tous ses personnages suspects pour nous surprendre lors du dénouement et de la révélation de l’identité du fameux « Colonel ».

Si, Anne est une jeune femme moderne, je trouve qu’on ressent tout de même fortement que le roman est ancré dans son époque. La vision de l’Afrique est celle des années 1920 ou l’Angleterre était une puissance coloniale, se comportant de manière dominante et exploitant les richesses (en particulier les mines de diamants) d’Afrique du Sud.

L’homme au complet marron est le 1er grand roman de voyage d’Agatha Christie qui nous embarque à bord d’un paquebot destination l’Afrique du Sud. Elle se base, pour décrire le contexte géographique et géo-politique de cette histoire, sur ses propres voyages. En effet, Agatha Christie vient, à l’époque , d’effectuer un quasi tour du monde avec son mari Archibald et a vécu quelques mois en Afrique du Sud.

Pour l’anecdote, ce roman lui fit payé 500 livres, somme avec laquelle Agatha Christie s’offrit sa 1ere voiture, une Morris Cowley grise.

 

Informations complémentaires


Bibliographie

Voici les romans policier d’Agatha Christie sans personnage récurrent :

L’Homme au complet marron – Le Secret de Chimneys – Les Sept Cadrans –  Le Mystérieux Mr Quinn et Mr Quinn en voyage – Cinq heures vingt-cinq – Pourquoi pas Evans ? –  Le Mystère de Listerdale –  Mr Parker Pyne –  Un meurtre est-il facile ? – Dix petits nègres – L’Heure zéro – La mort n’est pas une fin – Meurtre au champagne – La Maison biscornue – Rendez-vous à Bagdad – Destination inconnue – Témoin indésirable – Le Cheval pâle – La Nuit qui ne finit pas – Témoin à charge – Passager pour Francfort

objectif-pal

challenge-voix-d-autrices-mini
Voix d’autrices
british-mysteries-2019
British mysteries
le-mois-anglais-saison-2019
Le mois anglais chez Lou et Titine
Publicités

5 commentaires

  1. Je me souviens l’avoir lu il y a des années, mais ce n’est pas son ouvrage le plus marquant pour moi. Il faut dire que je ne suis pas une fan des romans d’espionnage d’Agatha Christie qui ne sont pas au niveau de ses romans policier.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s