Colza mécanique de Karin Brunk Holmqvist

Après avoir beaucoup aimé Aphrodite et vieilles dentelles de l’autrice suédoise Karin Brunk Holmqvist, Maderily a trouvé dans la pile des livres emmenés en vacances, un autre roman de cette auteure : Colza mécanique. Attirée par les couleurs lumineuses de la couverture de ce roman, elle a tôt fait de se plonger dans cette nouvelle lecture.

colza-mecanique

Titre : Colza mécanique   (Rapsbaggarna)

Auteure : Karin Brunk Holmqvist

Editeur : J’ai lu

Pages : 384

Date de parution : 2005

Genre : Littérature suédoise, Humour, Roman contemporain

 

L’histoire


Henning et Albert, deux frères de 68 et 73 ans restés célibataires, vivent à la lisière d’un village de la campagne suédoise. Leur paisible routine est brisée net lorsque la maison d’à côté est transformée en centre de désintoxication pour femmes, puis quand des médias à l’imagination fertile lancent une rumeur incroyable : le champ de colza voisin serait un lieu de débarquement extraterrestre!
Jeunes femmes vulnérables d’un côté, journalistes en délire de l’autre… Propulsés au cœur de la révolution villageoise, les deux vieux garçons vont devoir garder la tête froide.

 

L’avis de Maderily


Après les soeurs Elida et Tilda dans Aphrodite et vieilles dentelles, c’est cette fois, la vie de deux frères que nous allons suivre. Albert et Henning vivent dans une maison au confort rudimentaire mise à leur disposition par le châtelain Olof Ardenkranz contre quelques menus travaux. De chez eux, ils aperçoivent Granelund, la propriété familiale qu’ils habitaient étant enfants.

Ils se déplacent à vélo et leurs repas consistent en quelques pommes de terre avec du beurre, une boite de haricots cuisinés de la boutique d’Emmy ou de l’anguille, les soirs de festin.

Leur vie est parfaitement réglée jusqu’à ce que les agents Koch et Stevewsson, survolant le village en hélicoptère, aperçoivent un étrange cercle dans le champ de colza derrière chez Albert et Henning. Par ailleurs, Granelund vient d’être acheté pour devenir un centre de désintoxication pour femmes. Lorsqu’une pensionnaire, Tina, une gamine malmenée par la vie, arrive chez eux, en pleine nuit, complètement ivre, les deux frères ne se sentent pas le courage de la jeter dehors.

Dans Aphrodite et vieilles dentelles, comme dans Colza mécanique, les deux personnages principaux ne sont ni beaux, ni jeunes, ni riches, ni amoureux. Pourtant, je me suis plu à leur lecture, aussi bien avec les deux sœurs qu’avec les deux frères. Ce qui m’a intéressé, c’est de sentir cette tendresse entre eux et de découvrir la zénitude de leurs vies loin des codes de la société actuelle basée sur les besoins matériels.

Informations complémentaires


Les romans de Karin Brunk Holmqvist :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s