La guitare de diamants de Truman Capote

Après avoir découvert Truman Capote au gré d’une nouvelle de Noël puis avec son célèbre Petit déjeuner chez Tiffany, j’ai eu envie de poursuivre ma lecture de cet auteur avec ce petit recueil de 3 nouvelles intitulé La guitare de diamants. Une plongée dans les USA des années 1950 parfaitement en lien avec le mois américain

La guitare de diamants un recueil de nouvelles de Truman Capote

Titre : La guitare de diamants et autres nouvelles

Auteur : Truman Capote

Editeur : Folio

Pages : 112

Parution : 1946

Genre : Littérature américaine, Nouvelles

 

4ème de couverture


« Cela avait commencé en voyant Tico Feo s’avancer à travers le crépuscule avec sa splendide guitare. Jusqu’à ce moment il n’avait pas mesuré sa solitude. À présent qu’il en avait pris conscience, il se sentait vivant. Il n’avait pas désiré se sentir vivant. Être vivant c’était se souvenir des rivières brunes où courent les poissons et du soleil sur des cheveux de femme.»

Trois nouvelles éblouissantes à l’ironie douce-amère : un hymne aux laissés-pour-compte, par une figure majeure de la littérature américaine du XXe siècle.

 

Mon avis


Encore une fois, j’ai été charmée par la plume de Truman Capote qui parvient par ses mots à nous transporter dans l’ambiance des années 1950.

La 1ère nouvelle intitulée La bonbonne d’argent nous emmène dans une petite ville du Sud des Etats Unis ou Mr. Marshall, le patron du drugstore, met en place un concours afin de se démarquer de son concurrent. Le jeu consiste à deviner la somme contenue dans une bonbonne remplie de pièces de monnaie. Un petit garçon pauvre appelé Pépin de pomme décide de compter les pièces avec les yeux pour gagner la récompense. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle qui nous brosse un tableau très réussi d’une petite bourgade pittoresque du sud des USA dans les années 1950. J’ai retrouvé le charme et la candeur de ses personnages enfantins que j’avais tant appréciés dans Un souvenir de Noël.

La 2ème nouvelle se déroule dans le cadre d’une ferme prison ou Mr. Schaeffer purge une peine à perpétuité. Cet homme solitaire et peu disert, se lie finalement d’amitié avec un nouveau venu, Tico Feo, un jeune cubain qui joue de belles mélodies sur sa guitare de diamants. Si j’ai aimé voir le lien qui se tissait peu à peu entre les deux hommes, j’ai été un peu frustrée par la fin qui est un peu précipitée (ellipse temporaire qui coupe une partie de l’histoire).

Enfin, la 3ème nouvelle La maison des fleurs raconte l’histoire d’amour cauchemardesque d’Ottilie, une prostituée de Port au Prince, avec Royal, un montagnard. Dans cette nouvelle qui flirte avec le fantastique, la magie vaudou, Truman Capote nous brosse un portrait plein de tendresse d’une cocotte qui voulait à tout prix connaître l’amour et qui va en payer le prix.

Trois nouvelles au style ciselé et plein de douceur pour une plongée dans les Etats Unis des années 50 aux côtés des marginaux et des laissés-pour-compte.

 

Informations complémentaires


Biographie de Truman Capote

Truman Streckfus Persons, alias Truman Capote est né en 1924 à La Nouvelle Orléans. Son enfance est assez chaotique. Après la séparation de ses parents, il est confié à de la famille et grandit dans une plantation en Alabama avant de repartir vivre avec sa mère à New York. Peu motivé par les études, il manifeste toutefois un don pour l’écriture et se lance très tôt dans la rédaction de nouvelles publiées dès 1943. Il parcourt l’Amérique et exerce des métiers divers et variés tels que danseur de claquettes ou peintre. En 1948, son premier roman Les Domaines hantés le fait connaître dans les milieux littéraires. Il voyage ensuite beaucoup en Europe tout en continuant de publier des romans jusqu’au succès de Petit déjeuner chez Tiffany. Il change alors radicalement de style et s’intéresse à un fait divers survenu au Kansas en 1959 (quadruple assassinat d’une famille de fermiers). Il étudie le dossier pendant 5 ans, se rend sur place, mène l’enquête et rencontre les meurtriers. Il y trouve la matière de son roman De sang froid, publié en 1966 et considéré comme son chef d’œuvre. Épuisé par cette enquête et souffrant d’alcoolisme, il meurt en 1984.

objectif-pal

le-mois-americain-bd
mois américain

10 commentaires

    • Oui, elle sont rapides à lire et très agréables. On m’a aussi vivement conseillé son roman « De sang froid » dans lequel il analyse le meurtre d’une famille perpétré au Kansas en 1959 et pour lequel il a mené un long travail d’enquête et même rencontré les assassins.

      J'aime

Répondre à lectureenfantparent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s