Enzo, 11 ans, sixième 11 de Joëlle Ecormier

C’est un peu par hasard que j’ai acheté ce roman dont je ne connaissais ni l’histoire ni l’auteure. Mais le titre évoquant le collège et la 4ème de couverture m’ont laissé supposer qu’il pourrait plaire à mes loulous. Et ce fut le cas puisqu’il leur a plu à tous les deux !

Enzo, 11 ans, sixième 11 roman jeunesse de Joëlle Ecormier

Titre : Enzo, 11 ans, sixième 11

Auteur : Joëlle Ecormier

Editeur : France Loisirs

Pages : 112

Parution : 2013

Age de lecture : à partir de 10 ans

Genre : littératurefrançaise, littérature jeunesse

.

L’histoire


« Cette année, je rentre en sixième 11, j’ai onze ans, et nous sommes en 2011. Alors il va forcément se passer un truc. Je me demande bien quoi, parce que, globalement, je n’ai pas beaucoup de bol. »

Enzo entre en sixième 11. Pour lui qui fêtera ses 11 ans le 11/11 et dont le prénom comporte les lettres du chiffre onze, ce n’est pas forcément un bon présage ! Il en fait des cauchemars jusqu’au jour de la rentrée. Mais le premier jour de classe, sa journée s’illumine quand il repère la jeune Eva. Et miracle, elle est à côté de lui en cours de SVT ! Alors il oublie ses problèmes de « petit » du collège : l’emploi du temps compliqué, le bazar à la cantine, et ses parents qui se disputent à la maison. Mais bientôt arrive un nouvel élève dans sa classe. C’est Owen, l’air cool et la parfaite tête de futur petit copain d’Eva. Enzo le déteste au premier regard…

.

L’avis de Maelly (10 ans 1/2)


J’ai trouvé que c’était une belle histoire, très émouvante !

Mon personnage préféré est Eva parce que je la trouve gentille mais j’aime bien aussi les autres personnages. J’ai trouvé que c’était bien aussi parce que ça nous explique la sixième et justement je vais rentrer en sixième en septembre.

Ma note : avis1

.

L’avis de Brucely


J’ai lu ce livre parce que ma mère m’a  obligé ! Mais finalement j’ai bien aimé. Mon personnage préféré était Eva même si elle a fait un sale coup a Enzo.

J’aimerais bien qu’il y ait un tome 2 où Enzo raconterait son année de 5ème.

Mon avis : avis1

.

Mon avis


J’ai été agréablement surprise par ce roman jeunesse initialement paru aux éditions Nathan, dans la série Mes années collège. Cette collection dirigée par Elisabeth Brami, auteure jeunesse et ancienne psychologue clinicienne dans un hôpital pour adolescents, rassemble des romans destinés aux collégiens, en particulier aux 10 – 12 ans avec des problématiques qui les concernent : difficultés d’apprentissage, sentiment d’exclusion, acceptation de soi, différence, premiers amours…

Ici, Enzo, 11 ans doit affronter une rentrée des classes pas facile. Assez solitaire, il voit son meilleur ami affecté dans une autre classe et a du mal à s’intégrer dans sa 6ème 11. Seule la belle Eva trouve grâce à ses yeux mais il semble qu’elle soit plus intéressée par Owen le beau-gosse de la classe. De plus, Enzo est tracassé par des problèmes à la maison :  chômage de son père et risque de séparation de ses parents. Et puis surtout, Enzo semble être victime de la malédiction des 11…

Dans ce roman, le personnage d’Enzo va évoluer et prendre conscience que tout ne tourne pas autour de lui. Il va s’ouvrir peu à peu aux autres et prendre sa vie en main. D’abord très auto-centré, il va finalement faire preuve d’un bel exemple d’altruisme.

Un joli roman avec un rebondissement assez inattendu ! Je le conseille !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s