Les enquêtes d’Hercule Poirot, 14 nouvelles d’Agatha Christie

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu d’Agatha Christie. Le mois anglais était donc propice à retrouver mon détective préféré, le fameux Hercule Poirot avec ce recueil de 14 courtes enquêtes très différentes les unes des autres et qui montrent l’étendue de ses capacités en matière de résolution d’énigmes !

Les enquetes d'hercule Poirot d'Agatha Christie

Titre : Les enquêtes d’Hercule Poirot    (Poirot Investigates)

Auteur : Agatha Christie

Editeur : Le Masque

Pages : 222

Parution : 1924

Genre : Littérature anglaise, Roman policier, Nouvelles

.

L’histoire (4ème de couverture)


On ne le répètera jamais assez : Hercule Poirot est le plus grand détective de tous les temps. Quel mystère pourrait le dérouter ? Disparition de bijoux inestimables, suicide suspect, espions retors, meurtre crapuleux, escroquerie de haut vol ou sombre affaire d’héritage, rien ne lui résiste. Mais surtout, pas d’acrobaties à quatre pattes dans l’herbe, une loupe à la main. Pas de dissertation sur un mégot taché de rouge à lèvres. Non, Hercule Poirot laisse ces divertissements aux besogneux de Scotland Yard. Il se contente de s’installer dans un fauteuil et de laisser fonctionner ses petites cellules grises.

.

Mon avis sur les enquêtes d’Hercule Poirot


Comme l’indique la postface du roman, Agatha Christie fut contactée au début des années 1920 par Bruce Ingram, rédacteur en chef du magazine The Sketch qui avait été impressionné par le personnage d’Hercule Poirot dans La mystérieuse affaire de Styles. Ravie de cette consécration, Agatha Christie écrivit une série de 12 nouvelles toutes dédiées aux enquêtes de son fameux détective belge. Celles-ci furent ensuite rassemblées dans ce recueil.

Pour moi qui suis assez friande de ce genre littéraire particulier qu’est la nouvelle, ce recueil a été l’occasion d’une très agréable lecture. Les enquêtes sont vraiment variées et permettent de découvrir l’étendue des compétences de Poirot. Qu’il travaille pour le compte de particuliers, de compagnies d’assurances, pour le gouvernement ou même de son propre chef parce qu’une affaire l’intrigue, Hercule Poirot s’en remet toujours exclusivement à ses petites cellules grises. Loin de lui l’idée de s’agiter dans tous les sens à la recherche d’indices. Son credo : s’installer confortablement dans un fauteuil et réfléchir !

« Je saisis votre pensée. Ce n’est pas ainsi que devrait agir un bon détective n’est-ce pas ? Il devrait être plein d’énergie. Courir de droite et de gauche. Ramper à plat ventre sur la route et chercher dans la poussière les traces de pneus à l’aide d’une loupe minuscule. Ramasser le mégot, l’allumette qu’on a craquée et jetée par terre. Je me trompe ? […] Pourtant, moi, Hercule Poirot, je vous déclare qu’un tel comportement serait une hérésie. les véritables clés du mystère sont ici, à l’intérieur de cette boite-là ! (Il se tapa le front). Voyez-vous, je n’avais nul besoin de quitter Londres pour mener cette enquête. Rester tranquillement installé dans mon salon aurait suffi. Seules les petites cellules grises importent. »

D’ailleurs, dans la nouvelle intitulée Une étrange disparition, Poirot osera même faire le pari avec Japp de pouvoir résoudre une enquête sans sortir de son salon !

« – Ces détails comme vous le dites, ont leur importance. Le danger, c’est de leur attribuer une importance démesurée. La plupart d’entre eux sont insignifiants. Seuls un ou deux sont essentiels. Ce sont le cerveau et ses petites cellules grises (il se tapota le front) qui comptent. Les sens égarent. la vérité, on doit la chercher à l’intérieur et non à l’extérieur.

– Vous ne voulez tout de même pas dire, Monsieur Poirot; que vous entreprendriez de résoudre une énigme sans bouger de votre fauteuil ?

– Mais si, vous m’avez parfaitement compris… à condition que je dispose de tous les faits. Je me considère comme un expert en analyse. »

Pour autant, Agatha Christie n’hésite pas à égratigner un peu son personnage, en soulignant notamment ses petites manies (comme sa maniaquerie, sa coquetterie ou sa propension à faire des phrases trop obséquieuses) ou en rappelant ses faiblesses (comme son mal des transports).

« Le charme de l’Égypte m’avait déjà envoûté, mais Poirot y demeurait obstinément insensible. Vêtu comme à Londres, il avait dans la poche une petite brosse à habit et menait une guerre incessante contre la poussière qui se collait à son complet sombre.

– Et mes bottines ! gémit-il. regardez-les, Hastings. mes belles bottines vernies, toujours si élégantes et bien lustrées ! Voyez le sable qui y rentre, ce qui est douloureux, et en ternit le brillant, ce qui offense la vue. Et cette chaleur ! Mes moustaches en perdent tout ressort. Voyez comme elles s’affaissent. »

Le duo Poirot/Hastings fonctionne toujours parfaitement, chacun voulant toujours être meilleur que l’autre et aiment à se lancer des petites piques.

– Bon sang, Poirot. Je payerais cher pour assister, ne serait-ce qu’une fois, à votre déconfiture. Vous êtes d’une vanité ! …

– Ne vous mettez pas en colère Hastings. En vérité, j’ai observé que par moments vous semblez près de me détester. Hélas, c’est la rançon de ma grandeur.

A son habitude, Hastings se prend pour un fin limier et tire des conclusions hâtives et simplistes de chaque indice. Poirot s’en amuse et aime à souligner les erreurs de son ami pour mettre en avant sa propre supériorité intellectuelle . Mais il n’est pas le seul à remettre en causes les capacités de déduction d’Hastings, ainsi alors que celui-ci propose à Japp de suppléer Poirot, cloué au lit à cause d’une grippe, Japp lui répond « Vous sans lui, c’est un peu la charrue sans les bœufs »… No comment !

Bref, une lecture divertissante qui m’a permis de retrouver le personnage d’Hercule Poirot dans toute sa splendeur mais aussi avec tous ses petits défauts !

.

Informations complémentaires


Les enquêtes d’Hercule Poirot

La mystérieuse affaire de StylesLe crime du Golf  – Les enquêtes d’Hercule Poirot – Allo, Hercule Poirot…- Le meurtre de Roger Ackroyd – Les quatre – Le train bleu – La maison du péril – Le couteau sur la nuque – Le crime de l’Orient Express – Drame en trois actes – la mort dans les nuages – ABC contre Poirot – Cartes sur table – Meurtre en Mésopotamie – Mort sur le Nil – Témoin muet – Le miroir du mort – Rendez-vous avec la mort – Le Noël d’Hercule Poirot – Je ne suis pas coupable – Un, deux trois… – Les vacances d’Hercule Poirot – Cinq petits cochons – Le vallon – Les travaux d’Hercule – Le flux et le reflux – Mrs Mac Ginty est morte – Les indiscrétions d’Hercule Poirot – Pension vanilos – Poirot joue le jeu – Le chat et les pigeons – Christmas pudding – Les pendules – La troisième fille – La fête du potiron – Témoin à charge – Une mémoire d’éléphant – Le bal de la victoire – hercule Poirot quitte la scène

mois-anglais2020-mini
Mois anglais 2020
challenge-voix-d-autrices2020
Voix d’autrices

24 commentaires

  1. Ces enquêtes semblent bien sympathiques à lire! C’est vrai qu’elles fonctionnent bien les petites cellules grises d’Hercule Poirot. J’en ai eu la preuve avec ma dernière lecture : Les vacances d’Hercule Poirot. 😉

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que c’est toujours un plaisir de retrouver Hercule Poirot ! Je vais aller jeter un œil à ta chronique car j’ai lu Les vacances d’Hercule Poirot il y a fort longtemps et je n’ai plus du tout l’histoire en tête 😉

      J'aime

    • Même si on connaît surtout ses romans, Agatha Christie a publié beaucoup de nouvelles (en grande partie des commandes pour des journaux) et je trouve qu’elle maîtrise bien ce genre littéraire 🙂

      J'aime

  2. Oh quelle bonne idée de lister également tous les titres de Poirot ! Bon, je suis devenue plus friande de Miss Marple ou des Tuppence, mais suite à vos billets j’ai décidé de lire « La mystérieuse affaire de Styles » 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Pour ma part, ma préférence reste au petit détective belge, même s’il est parfois irritant car trop imbu de lui-même 🙂
      Je te souhaite une bonne lecture de « la mystérieuse affaire de Styles », un vrai retour aux sources avec ce tout 1er roman d’Agatha Christie !

      J'aime

  3. J’ai lu ce recueil il y a deux ans. Je n’aime pas trop les nouvelles et je trouve que dans ce recueil Agatha Christie n’entre pas dans le détail. L’intrigue est trop rapidement bouclée.

    Aimé par 1 personne

    • La nouvelle est vraiment un genre à part qui ne plaît pas à tout le monde. En ce qui me concerne, j’en lis régulièrement et j’apprécie beaucoup 🙂 Et puis cela a un côté pratique pour des périodes ou on a peu de temps pour lire : on peut fractionner sa lecture en lisant une ou deux nouvelles par-ci par- là
      Les enquêtes sont effectivement courtes mais pour moi, leur intérêt est surtout de comprendre le personnage d’Hercule Poirot et sa façon de fonctionner et de réfléchir.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s