Préférence système de Ugo Bienvenu

Il y a quelques mois, la thématique de mon club lecture portait sur l’univers BD / manga / roman graphique. L’occasion pour moi de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas comme Ugo Bienvenu et son roman graphique futuriste Préférence système.

Préférence système d'Ugo Bienvenu

Titre : Préférence système

Scénario et dessin : Ugo Bienvenu

Éditeur : Denoël

Pages : 168

Parution : 2019

Genre : Littérature française, Bande dessinée, Science-fiction

.

Mon avis sur Préférence système


2055, les données informatiques ont subi une  croissance telle qu’il est impossible de tout stocker. L’humanité s’est donc dotée d’un organisme chargé de trier les données qui sont à conserver et celles qui sont à détruire. Les choix sont déterminés uniquement sur l’audience au détriment de la qualité intrinsèque de l’œuvre. Ainsi, un chef d’œuvre du 7ème art ne fait pas le poids face à la dernière vidéo du You tubeur à la mode. Yves travaille au service d’archivage et est responsable du tri et de la destruction des données. Mais il a de plus en plus de mal à effacer des pans entiers de la culture. Alors, en dépit des risques qu’il encourt, il procède à des copies illégales de ces œuvres sur une clé avant leur destruction. Sachant qu’il se met en danger ainsi que son épouse, il confie le précieux contenu de sa clé à Mokki son robot domestique qui sert aussi de « couveuse » à leur enfant à naître…

Cette BD d’anticipation est vraiment une belle découverte car la thématique et les réflexions qu’elle amène m’ont beaucoup plu.

Bien qu’étant de la fiction, le scénario d’Ugo Bienvenu se base tout de même sur une question réelle : serons-nous capable, dans le futur de gérer la quantité grandissante de données engrangées par notre société d’ultra communication ? Cette explosion du data et la consommation de masse de données se fera-t-elle au détriment de la mémoire collective ?

En suivant le raisonnement d’Ugo Bienvenu, on en vient également à se poser la question philosophique : l’art a-t-il une utilité ? Sur quelle base peut s’opérer le choix entre une data et une autre ? L’audience d’une œuvre est-elle un critère à prendre en compte pour en estimer la valeur ?

Enfin, l’auteur interroge également sur l’intelligence artificielle avec son robot Mikki capable d’apprécier la beauté d’un rayon de soleil, d’une fleur ou d’un poème…

Le dessin sert habilement le scénario avec de très belles planches, surtout celles de la fin du livre qui sont un véritable hymne à la nature.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai été conquise par ce roman graphique futuriste qui pousse à s’interroger sur le devenir de notre société de consommation.

preference-systeme-illustration1

5 commentaires

    • Oui, c’est vrai que dans les 2 on retrouve la notion de mémoire collective avec dans l’un le remaniement/effacement de faits historiques et dans l’autre l’effacement de la culture 😉

      J'aime

  1. Cette bande dessinée me fait penser à une oeuvre de jeunesse de Jules Verne : « Paris au XX° siècle ». Ce livre, profondément pessimiste, pas du tout dans le style des « Voyages Extraordinaires » qui feront son succès, décrit un Paris dans lequel la technologie triomphante ne laisse aucune place aux « agrégés de grammaire », et, d’une manière générale, à tous ceux dont la spécialité est jugée « inutile ».

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s