Cheval de guerre de Michael Morpurgo

Continuons avec les lectures jeunesse avec un roman que mon fils a lu dans le cadre du collège : Cheval de guerre de Mickael Morpurgo, un livre assez triste dont l’histoire se déroule pendant la première guerre mondiale.

Cheval de guerre de Mickael Morpurgo

Titre : Cheval de guerre (War Horse)

Auteur : Michael Morpurgo

Editeur : Folio junior

Pages : 192

Parution 1986

Genre : littérature anglaise, littérature jeunesse, Historique

.

L’histoire (4ème de couverture)


Été 1914. Dans la ferme de son père, en Angleterre, Albert grandit en compagnie de son cheval, Joey. Pendant ce temps, d’immenses armées se préparent à s’affronter dans le cauchemar de la guerre. Dès lors, le destin de Joey est tracé. Vendu par le père d’Albert aux soldats anglais, il va devoir survivre dans l’enfer des champs de bataille. Albert et Joey se reverront-ils?

Joey le cheval de ferme, devenu cheval de guerre, en 1914, nous raconte son histoire, avec simplicité. Témoin de la Grande Guerre, il va vivre l’horreur des combats auprès des Britanniques, des Allemands, ou du côté des Français. Pour lui, les soldats, les paysans, les officiers, les vétérinaires ne sont pas des ennemis, mais des hommes, chez qui il rencontre la bonté comme la méchanceté. Joey partage leurs souffrances et leurs peurs, et sait leur redonner de l’espoir.

.

Notre avis sur Cheval de Guerre


La lecture de Brucely (12 ans)

C’est l’histoire d’un jeune garçon Albert qui vit dans une ferme en Angleterre. Son père achète un cheval, Joey, et c’est lui qui s’en occupe. Mais ensuite, le père vend Joey à l’armée au début de la guerre en 1914. Joey part en France sur les champs de bataille.

Je n’ai pas trop aimé parce que je n’aime pas trop les histoires qui parlent de la guerre et parce que c’est très triste.

Mon personnage préféré est le colonel Lincoln parce qu’il est gentil avec Albert et avec Joey. Toute la partie sur la guerre est triste parce qu’il y a beaucoup de morts.

Mon avis : avis2

 

Mon avis

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce roman jeunesse de Michael Morpurgo bien qu’il soit effectivement assez triste en ce qu’il retrace la 1ere guerre mondiale.

J’ai trouvé intéressant que l’histoire soit racontée du point de vue du cheval. Ainsi l’animal n’a pas de parti-pris dans la guerre. Pour lui, il n’y a pas de camp, pas de politique, juste la réalité des combats et la dure vie des soldats.

D’ailleurs, dans ce roman, les soldats, qu’ils soient anglais ou allemands, sont souvent respectueux des animaux exploités pendant la guerre car ils sont souvent eux-même issus du monde agricole et aiment les bêtes. Michael Morpurgo dépeint très bien ces  soldats, jeunes hommes parfois à peine sortis de l’enfance, armés de fusils et envoyés à la mort. Le sort des animaux n’est pas réjouissant non plus, mal nourris et placés en 1ere ligne au milieu des champs de bataille.

Malgré tout, je trouve que ce roman reste positif en mettant en avant les valeurs de courage de bravoure. Et puis, c’est surtout une belle histoire d’amitié entre un garçon et son cheval, une histoire avec des moments d’humanité au milieu de l’horreur de la guerre ! Un livre qui met l’Histoire à la portée des plus jeunes, dès 10 à12 ans.

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s