Petit poème pour la fête des pères : Pour mon papa de Maurice carême

Aujourd’hui, c’est la fête des pères ! Le saviez-vous : la fête des pères a été instaurée aux États Unis au début du XXème siècle mais ne se développera en France qu’à partir de 1949 sous l’impulsion d’un fabriquant de briquet. La date du 3ème dimanche de juin a été officialisée à partir de 1952 pour faire le parallèle avec la fête des mères. (source Wikipedia)

Pour célébrer cette fête des pères, je vous propose donc un charmant poème de Maurice carême appris par mes enfants à l’école et intitulé Pour mon papa.

Credit photo : Skalekar1992 on Pixabay

Pour mon papa


J’écris le mot agneau
Et tout devient frisé :
La feuille du bouleau,
La lumière des prés.

J’écris le mot étang
Et mes lèvres se mouillent ;
J’entends une grenouille
Rire au milieu des champs.

J’écris le mot forêt
Et le vent devient branche.
Un écureuil se penche
Et me parle en secret.

Mais si j’écris papa,
Tout me devient caresse,
Et le monde me berce
En chantant dans ses bras.

Maurice Carême

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s