Mon coeur contre la terre d’Eric de Kermel

La semaine dernière, vous avez pu lire la chronique de Maderily sur La librairie de la place aux herbes d’Eric de Kermel (avis qui différait beaucoup du mien). Maderily ayant beaucoup aimé la plume de cet auteur, je lui ai offert un autre de ses romans : Mon coeur contre la terre.

Je cède donc la place à Madrily pour sa chronique de Mon coeur contre la terre.

Titre : Mon coeur contre la terre

Auteur : Eric de Kermel

Editeur : France Loisirs

Pages : 208

Parution : 2019

Genre : Littérature française, Contemporain

.

L’histoire (4ème de couverture)


Un récit initiatique empreint de poésie. Anna est écologue, elle a fait carrière en pensant être en contact avec la nature. Mais un jour, elle remet tout en cause, quitte Paris et gagne sa terre natale dans les Hautes-Alpes. Là, auprès de son oncle et au contact de superbes paysages, elle réapprend à entendre, voir, sentir vivre.

.

L’avis de Maderily sur Mon coeur contre la terre


Pressée par son ex mari Paul, Ana va valider la commercialisation d’un produit de traitement avant d’avoir reçu l’ensemble des tests préliminaires. Lorsqu’elle apprend qu’il est toxique pour les libellules, elle s’effondre et fuit se réfugier dans sa montagne prés de Briançon. Complètement anéantie, elle tente de s’apaiser par un retour aux sources. A cinquante ans, elle a atteint ses objectifs, réussi sa vie professionnelle et dirige l’agence de sécurité sanitaire. Coté personnel, elle est seule après son divorce avec Paul et le départ de son fils au Canada.

Je connaissais Eric De Kermel pour avoir lu précédemment La librairie de la place aux herbes qui nous fait entrer dans les tranches de vie des clientes de Nathalie, la libraire. Ici, tout se joue autour d’Ana, sa famille, ses amis. Au fur et à mesure des pages, nous découvrons sa jeunesse heureuse avec ses parents, la vie de son oncle Pasco avec Siloé, son histoire d’amour avec Pierrot devenu l’instituteur du village, son ami Thomas qui suivra la tradition en devenant berger, le pèlerinage de Kate victime, lorsqu’elle était encore enfant, d’un accident de montagne qui a coûté la vie à son père Jack.

C’est un beau roman avec une bouffée d’air pur et la description de magnifiques paysages. J’ai aimé l’histoire d’Ana pour qui une erreur professionnelle va l’amener à mettre de l’ordre dans sa vie personnelle.

En même temps, Eric De Kermel nous fait réfléchir sur de nombreux sujets d’actualité comme la préservation de la nature, notre rapport à l’environnement. L’histoire des loups Garou et Céline montre la difficulté de concilier la préservation des espèces et l’activité rurale.

Les personnages sont attachants surtout Ana bien que je la trouve trop dans la nostalgie de sa jeunesse.

A lire si on aime la montagne, les plantes, les animaux et si on est sensible au devenir de la planète. Un livre d’actualité !

.

Informations complémentaires


Biographie d’Eric de Kermel

Éric de Kermelest journaliste et éditeur de magazines de nature. Il a vécu sa jeunesse entre le Maroc et l’Amérique du Sud, avant de rejoindre la France où son port d’attache est désormais un coin de garrigue du côté d’Uzès. Père de quatre enfants, il met ses mots au service d’un engagement écologique et humaniste et porte au quotidien la préoccupation de rendre notre monde plus doux et accueillant pour ceux qui l’habitent. (source éditions Eyrolles)

Bibliographie d’Eric de Kermel

  • La libraire de la place aux herbes (2017),
  • Il y a tant d’aurores qui n’ont pas encore lui (2018),
  • Mon cœur contre la terre (2019)
  • Abécédaire de l’écologie joyeuse (2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s