Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

L’été me semble toujours propice à la lecture des romans de Virginie Grimaldi. Je n’ai donc pas dérogé à mes habitudes grâce à mon fiston qui m’a offert pour mon anniversaire Quand nos souvenirs viendront danser. Ayant très envie de découvrir ce roman feel-good au plus vite, j’ai dérogé à ma PAL du Magical Summer Challenge et l’ai lu en quelques heures.

Titre : Quand nos souvenirs viendront danser

Auteur : Virginie Grimaldi

Editeur : Le livre de poche

Pages : 352

Date de parution : 2019

Genre : Littérature française, Contemporain, Humour

L’histoire


« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

.

Mon avis


Virginie Grimaldi m’a encore une fois régalée avec ce roman feel good plein de fantaisie et d’émotion.

J’ai adoré le groupe des octogeniaux, ces retraités très peps qui se rebellent contre la décision du maire de raser leur quartier pour construire une école. Pas toujours à la page, souvent grognon et se disputant sans cesse, ils se lancent pourtant tête baissée dans le combat, prêts à tout, même à faire du rap sur Facebook pour revendiquer leurs droits et éviter que les souvenirs de leur vie dans l’Impasse des colibris disparaissent sous du béton !

Et puis, au fil des pages, on découvre l’histoire de l’Impasse des Colibris depuis 1955 jusqu’à aujourd’hui. On apprend à connaître chacun des voisins, d’abord jeunes adultes fraîchement mariés et pleins de rêves pour l’avenir, puis jeunes parents, puis quadra et quinqua devant faire face aux petits et grands soucis du quotidien, et enfin retraités se retranchant chez eux jusqu’à cette fameuse annonce du maire…

Les personnages sont vraiment attachants et plein de drôlerie. Un livre bourré d’humour parfait pour lire confortablement installé dans son transat au soleil ! Merci à mon fiston pour ce cadeau d’anniversaire 😉

.

Informations complémentaires


Bibliographie de Virginie Grimaldi

A ce jour, Virginie Grimaldi a publié :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s