Demain les chats de Bernard Werber

Lorsque j’ai lancé ma thématique sur les chats dans la littérature, j’ai immédiatement pensé à la saga de Bernard Werber dédié à nos charmants compagnons à 4 pattes. En effet, j’avais entendu l’ auteur parler lors d’une interview de sa saga intitulée Le cycle des chats et y dévoiler plusieurs petites anecdotes amusantes et intéressantes à propos de chats dans l’histoire. Cela m’avait donné très envie de découvrir ce roman…

Demain les chats de Bernard Werber
  • Titre : Demain les chats – Tome 1 de la saga Cycle des chats
  • Auteur : Bernard Werber
  • Editeur : Albin Michel
  • Pages : 320
  • Date de parution : 2016
  • Genre : Littérature française, Contemporain

.

L’histoire (4ème de couverture)


Pour nous, une seule histoire existait : celle de l’humanité.
Mais il y a eu LA rencontre.
Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée.

.

Mon avis


Tout comme pour La boite de Pandore, autre roman de Bernard Werber que j’ai lu récemment (mais dont je ne vous ai pas encore dévoilé la chronique), mon avis sur Demain les chats est mitigé.

J’ai adoré le début de l’histoire. On découvre Bastet, une petite chatte habitant à Paris, sur les hauteurs de Montmartre, avec son « humaine » et Felix, un gros matou un peu pataud. Mais Bastet se sent différente des chats qu’elle connaît. Elle est sure d’avoir un don pour communiquer avec les autres espèces même si ses différents essais se sont toujours soldés par des échecs, que ce soit avec les humains ou avec les animaux comme les rats ou les oiseaux.

Tout va changer le jour ou Bastet rencontre l’étrange chat de la voisine, un dénommé Pythagore. Ce chat, appareillé d’un « troisième oeil » va lui ouvrir un monde de connaissances jusqu’ici inconnues et lui donner envie d’en savoir encore plus. Mais de grands bouleversements s’annoncent dans le monde des humains et vont impacter directement les chats…

J’ai trouvé toute la première partie vraiment très intéressante. J’ai aimé voir le monde du point de vue de cette petite chatte tellement attachante. Et j’ai été fascinée par les informations que Bernard Werber égrène au fil du roman sur la vie des chats au cours de l’Histoire et leurs interactions avec les hommes au fil des siècles. Je trouve que cet auteur a un véritable talent pour intégrer dans ses scénarios moult faits historiques et données scientifiques. Une façon ludique de se cultiver !

Si le début de livre est assez léger, peu à eu l’ambiance s’alourdit : terrorisme, émeutes, virus, guerre… Bernard Werber nous fait basculer dans la science fiction et dans un monde apocalyptique bien sombre pour l’humanité.

J’ai beaucoup moins aimé cette partie. Pour moi l’anthropomorphisme est trop poussé et cela fait perdre en crédibilité ses personnages d’animaux. Leur comportement et leur manière de penser devient trop « humain » et l’histoire perd de sa cohérence. Le roman s’achève donc sur une déception. Dommage !

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s