Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Voilà un livre un livre dont j’avais tellement entendu parler en bien sur la blogosphère que j’avais très envie de le découvrir tout en craignant de ne pas être avoir le même engouement. Et bien, mon avis est tout aussi positif : je me suis laissée emportée par cette histoire bouleversante.

IMG

  • Titre : Changer l’eau des fleurs
  • Auteur : Valérie Perrin
  • Editeur : Le livre de poche
  • Pages : 672
  • Date de parution : 2018
  • Genre : Littérature française, Contemporain

.

L’histoire (4ème de couverture)


Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée. Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ?

.

Mon avis


Violette Toussaint. Son nom la prédestinait-il à exercer ce métier de garde-cimetière ? En tout cas, à 50 ans, Violette mène une vie paisible dans le cimetière du village de Brancion-en-Chalon dont elle s’occupe avec beaucoup de soin, entourée du prêtre de la paroisse et de l’équipe de fossoyeurs. Elle connaît par cœur tous les noms et toutes les dates de ceux qui y sont enterrés, nettoie et fleurit les tombes, accueille les visiteurs et note tous les détails de chaque enterrement dans un recueil.

Pourtant la vie n’a pas été tendre avec Violette : abandonnée à la naissance, élevée sans amour, mariée trop jeune avec Philippe, un homme fainéant et coureur de jupons, rejetée par sa belle-famille, asservie à un métier de garde barrière qui l’astreint à rester à proximité de la barrière de chemin de fer de 4h du matin à 10h du soir… elle n’a de bonheur qu’auprès de fille Léonine.

Valérie Perrin nous fait découvrir peu à peu la vie de Violette Toussaint. Elle alterne intelligemment les chapitres de son quotidien de garde cimetière, les récits d’enterrement avec des flash back sur sa vie d’avant. Très vite vient s’adjoindre le personnage de Julien Fayolle qui nous plonge dans l’histoire d’amour de sa mère Irene Fayolle et de Gabriel Prudent.

L’histoire se construit comme un puzzle dont les pièces s’imbriquent eu à peu pour nous dévoiler le tableau. Mais certains éléments restent secrets jusqu’au bout et tiennent en haleine.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre empreint de douceur, de sensibilité de tristesse mais aussi de résilience. J’ai trouvé le personnage de Violette très attachant : on sent une telle force de vie en elle, une telle volonté malgré les terribles événements qui jalonnent son parcours. J’ai apprécié aussi la finesse de la plume de Valérie Perrin dans la construction de ses personnages. Elle évite le manichéisme en créant des personnages plus complexes qu’ils n’y paraissent. Ainsi Philippe, le mari de Violette, qui semble creux et détestable tout au long de la première partie, va ensuite s’étoffer. Si je le trouve toujours aussi haïssable, son vécu apporte un autre éclairage sur son comportement.

Bref, un roman à découvrir !

.

Informations complémentaires

Biographie de Valérie Perrin

Photographe et scénariste, Valérie Perrin travaille avec son époux, Claude Lelouch. Elle se fait connaître du grand public en 2015 avec son 1er roman Les oubliés du Dimanche, couronné de 13 prix littéraires.

Bibliographie de Valérie Perrin

  • Les oubliés du Dimanche (2015)
  • Changer l’eau des fleurs (2018)

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s