Samedi c’est poésie : Tu écoutes pleuvoir de Maurice Carême

Bonjour tout le monde

Aujourd’hui, un poème aux accents mélancoliques, empli de spleen pour les jours pluvieux et maussades de l’automne : Tu écoutes pleuvoir de Maurice Carême.

Image par Skatti de Pixabay

Tu écoutes pleuvoir


Tu écoutes pleuvoir ainsi depuis des heures.
Tu ne penses à rien.
Tu écoutes la pluie ruisseler sur ton cœur
Comme sur les sapins.

Tu ne sais pas pourquoi tu n’es ni gai ni triste,
Ni pourquoi ce murmure
D’eau molle te laisse, le front contre la vitre,
Vide comme une armure.

Tu écoutes pleuvoir ainsi depuis des heures,
Mais es-tu bien certain
Que ce n’est que la pluie qui frappe sur ton cœur
Comme sur les sapins ?

Maurice Carême

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s