Les états d’âme, un apprentissage de la sérénité par Christophe André

Aujourd’hui, une chronique de Maderily qui s’est replongée dans la lecture d’un livre de Christophe André qu’elle avait lu il y a quelques années et dont la thématique est bien adaptée en cette période morose : Les états d’âme, un apprentissage de la sérénité.

Titre : Les états d’âme, un apprentissage de la sérénité

Auteur : Christophe André

Editeur : Odile Jacob (Poche, Psychologie)

pages : 480

Date de parution : 2009

Genre : Littérature française, Psychologie, Développement personnel

.

4ème de couverture


Bonne humeur, confiance, paix intérieure… Mais aussi nostalgie, spleen, inquiétude, agacement… Mélange subtil d’émotions et de pensées, nos états d’âme sont le cœur battant de notre lien au monde. Toujours présents, toujours influents, ils accompagnent chaque moment de notre vie.

Ce livre va nous aider à les comprendre et à les apprivoiser : savoir descendre en soi, accueillir ses états d’âme, avancer avec eux et non malgré eux, cela peut tout changer dans notre vie. Et nous guider alors vers un petit peu plus de bonheur, de sagesse et de sérénité.

.

L’avis de Maderily sur « Les états d’âme »


La sérénité, nous y aspirons tous en cette période de crise sanitaire. J’ai retrouvé « Les états d’âme, un apprentissage de la sérénité» de Christophe André que j’avais lu il y a quelques années. Dans cet ouvrage de plus de 400 pages, il développe en 17 chapitres les thèmes de la tristesse, du désespoir, des ruminations, des ressentiments, de la dépression, des fragilités, de la colère. Il parle aussi du matérialisme, de la compassion, du bonheur, de la sagesse. Dans le chapitre 11, Christophe André développe la notion de bien être qu’il définit comme un état instable qui peut être atteint par des ajustements permanents et des efforts. Le bien être est relié à la notion de calme, »une présence attentive mais non agitée à notre environnement» et à l’idée d’énergie c’est à dire « la capacité à agir ».

De belles citations en début et en cours des différents chapitres viennent illustrer ses propos.

Chapitre 7 – Ressentiments
«La colère et le chagrin nous font plus de mal que les choses mêmes dont nous nous plaignons» Marc Aurèle


Chapitre 10 – Fragilités
« L’homme crie où son fer le ronge et sa plaie engendre un soleil» Aragon

C’est un livre à lire petit à petit, pas forcement dans l’ordre chronologique et en prenant le temps de la réflexion pour tirer partie de toutes les pistes, conseils, astuces que l’on peut trouver dans ce livre pour ressentir la joie de vivre, sortir de la grisaille.

Dans ce contexte de pandémie, une deuxième lecture m’a été bien utile pour le redécouvrir avec un regard différent et y puiser des ressources permettant de vivre au mieux cette période difficile pour tous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s