De beaux restes d’Olivier Chantraine

Je fais partie depuis quelques années du comité lecture de ma bibliothèque municipale. Outre le plaisir de discuter bouquin avec d’autres amoureux de la lecture, j’apprécie d’y découvrir des romans que je ne connais pas ou vers lesquels je ne serais pas forcément allée en librairie. C’est le cas avec le roman De beaux restes qui faisait partie de la sélection du dernier comité lecture. Et j’en suis ravie car j’ai apprécié la plume d’Olivier Chantraine !

De beaux restes d'Olivier Chantraine
  • Titre : De beaux restes
  • Auteur : Olivier Chantraine
  • Editeur : Gallimard
  • Pages : 224
  • Date de parution : 2020
  • Genre : Littérature française, Contemporain

.

L’histoire


Ils étaient dix. Dix amis, liés depuis quarante ans par une fidélité qu’ils croyaient éternelle. Mais Bob est mort.
Pour faire son deuil et soutenir sa veuve, la bande se réfugie dans son repaire, un petit coin de paradis au bord de la Méditerranée.
Richard — écrivain aussi acariâtre que touchant — est certainement l’un des plus affectés, il se débat avec son dernier manuscrit et ne supporte plus personne.
Quand un jeune couple rachète la maison de Bob et s’y installe bruyamment, tout bascule…
De beaux restes, histoire d’une bande de septuagénaires qui ne se sont pas sentis vieillir, évoque sur un ton léger la merveilleuse aventure des amitiés au long cours, les non-dits qui les accompagnent invariablement, le temps qui passe, ce qu’on en a fait, et cet incroyable élan qui nous porte, en dépit de tout.

.

Mon avis sur De beaux restes


Un groupe d’amis qui se retrouve dans leurs villas au bord de la mer sur une petite île de la Méditerranée : cela pourrait ressembler à un roman d’été… Et pourtant c’est plutôt à l’automne de leurs vies que se trouvent ces personnages, septuagénaires qui viennent d’enterrer le premier du clan.

Les couples se connaissent de longue date : Richard écrivain acariâtre et sa très zen épouse Myriam, une galeriste parisienne, Annie et Jean qui perd un peu la tête, Edouard l’entrepreneur à succès désormais au bord de la faillite et sa jeune épouse Nathalie, Michel l’ex journaliste à la sensibilité exacerbée et son compagnon Franck.

Tous viennent réconforter Nicole qui peine à se remettre du décès de Robert, dit Bob, le grand amour de sa vie. D’ailleurs tous sentent que le départ de leur ami, le metteur en scène à succès, l’homme solaire et le ciment du groupe, va bouleverser l’ordre des choses. Les vacances dans leurs villas face à la mer n’ont plus la même saveur. Dans cet îlot de calme et de verdure beaucoup de choses enfouies rejaillissent : colère, regrets, chagrins, rivalités mais aussi souvenirs, partage, amitié.

Nos septuagénaires doivent se résoudre à faire face aux méfaits de l’âge, à la maladie, à l’approche de la mort. Mais loin de s’y résoudre la tête basse, ils gardent une grande vitalité, une envie dévorante de rire, d’aimer, de s’amuser, de partager…

La narration faite par le bougon et grinçant Richard donne à l’histoire un ton enlevé et plein d’humour. J’ai aimé l’écriture d’Olivier Chantraine qui traite sans pathos des sujets tels que le vieillissement et la mort. Je n’ai pas vu défiler les pages de ce roman !

Bref, une jolie découverte qui me donne envie de lire son autre roman Un élément perturbateur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s