La poésie du Samedi : A sept ans d’Anne Sylvestre

Aujourd’hui, une petite poésie d’Anne Sylvestre découverte dans le recueil 101 poèmes pour les petits et qui convient parfaitement aux classes de cycle 1 d’école primaire.

Image par Abby Haukongo de Pixabay

A sept ans


A un an, on tombe tout le temps
Un petit peu moins à deux ans
A trois ans la marche est haute
Mais à quatre ans on la saute
A cinq ans on cabriole
A six ans la grande école

Mais à sept ans on perd ses dents
Mais à sept ans on perd ses dents
On les met sous son oreiller
Une souris vient les chercher
Et vous donne à la place
Un jouet que l’on casse.

Anne Sylvestre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s