Et vous avez eu beau temps ? De Philippe Delerm

Voici un livre qui est passé des étagères de ma sœur à celles de ma mère avant d’atterrir sur les miennes. J’avais déjà La première gorgée de bière en attente dans ma PAL mais j’ai finalement lu celui-ci en premier, en quelques soirées, picorant deci delà ses réflexions sur les petites phrases du quotidien.

Et vous avez eu beau temps ? de Philippe Delerm
  • Et vous avez eu beau temps ? La perfidie ordinaire des petites phrases
  • Auteur : Philippe Delerm
  • Editeur : Points
  • Pages : 176
  • Parution : 2019
  • Genre : Littérature française, Contemporain

.

L’histoire (4ème de couverture)


« Et vous n’entendez pas les trains ? » demande-t-on à ce couple qui vient d’emménager près de la gare.
« J’dis ça, j’dis rien. » conclut-on quand on n’en pense pas moins.
Perfides, les petites phrases que Philippe Delerm est allé glaner le sont assurément. Mais souvent aussi mélancoliques, comme lorsqu’on coupe un moment émouvant par un pudique : « Tais-toi, tu vas dire des bêtises… »
Spectateur de la comédie humaine, à la ville comme au village, Delerm laisse éclater son talent et sa drôlerie dans ce livre qui compte certainement parmi ses meilleurs.

.

Mon avis sur Et vous avez eu beau temps


Ce livre constitué d’une série de textes courts (2 à 3 pages maximum ) dans lesquels Philippe Delerm s’amuse à décortiquer des expressions usuelles. Il ne s’agit pas d’une étude littérale de ces expressions mais plutôt de les replacer dans le contexte d’une situation qu’il a vécu ou dont il a été témoin, d’un passage d’un livre ou d’un film…

Certains textes m’ont plus interpellée que d’autres. J’ai par exemple beaucoup aimé l’histoire « moi je vous regarde » qui parle de la famille et du bonheur simple d’être ensemble. J’ai été amusée par la justesse du trait des textes « Ça tombera pas plus bas » ou « Je le lis chez ma coiffeuse  » ou encore « Je me suis permis ». D’autres m’ont laissée plus indifférente.

Philippe Delerm passe de l’ironie à la nostalgie dans tous ces petits textes qui sentent le vécu. Un livre amusant et très rapide à lire même s’il ne me restera pas forcément en mémoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s