Samedi c’est poésie : Écho des valses de Remy de Gourmont

Voici un poème de Remy de Gourmont (1858-1915) trouvé dans Les plus belles pages de la poésie tendre et sentimentale de Jean Orizet. Un sonnet teinté d’une douce mélancolie…

Image par Ri Butov de Pixabay

Echo des valses


Valses d’antan, valses muettes !
Rythmes bercés aux jardins d’autrefois…
Cloches d’antan, minces, fluettes.
Fuite d’échos qu’en mon âme je vois…

Choses d’antan, subtilisées :
Chambre déserte où se fane un parfum…
Choses d’amour, éternisées :
Fleur de baiser qui s’effeuille en chacun.

Voix du passé, voix incertaines,
Comme un écho de refrains bien connus ;
Voix qui s’en vont loin, et lointaines,

Bon souvenirs, en allés, revenus…
Rythmes en rond d’escarpolettes !
Valses d’antan… pourquoi muettes ?

Remy de Gourmond

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s