Samedi c’est poésie : L’accent grave de Jacques Prévert

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui ce n’est pas véritablement une poésie mais un texte de Jacques Prevert que j’ai choisi pour son très beau jeu de mots. Ce court texte intitulé L’accent grave est extrait du recueil Paroles paru en 1946. Il met en scène un élève philosophe et plein d’esprit face à un professeur un peu plus terre à terre.

Image par Steve Buissinne de Pixabay

L’accent grave


LE PROFESSEUR
Élève Hamlet !

L’ÉLÈVE HAMLET
(sursautant)
… Hein… Quoi… Pardon…. Qu’est-ce qui se passe… Qu’est-ce qu’il y a… Qu’est-ce que c’est ?…

LE PROFESSEUR
(mécontent)
Vous ne pouvez pas répondre « présent » comme tout le monde ? Pas possible, vous êtes encore dans les nuages.

L’ÉLÈVE HAMLET
Être ou ne pas être dans les nuages !

LE PROFESSEUR
Suffit. Pas tant de manières. Et conjuguez-moi le verbe être, comme tout le monde, c’est tout ce que je vous demande.

L’ÉLÈVE HAMLET
To be…

LE PROFESSEUR
En Français, s’il vous plaît, comme tout le monde.

L’ÉLÈVE HAMLET
Bien, monsieur. (Il conjugue)
Je suis ou je ne suis pas
Tu es ou tu n’es pas
Il est ou il n’est pas
Nous sommes ou nous ne sommes pas…

LE PROFESSEUR
(excessivement mécontent)
Mais c’est vous qui n’y êtes pas, mon pauvre ami !

L’ÉLÈVE HAMLET
C’est exact, monsieur le professeur,
Je suis « où » je ne suis pas
Et, dans le fond, hein, à la réflexion,
Être « où » ne pas être
C’est peut-être aussi la question.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s