Venise n’est pas en Italie d’Ivan Calbérac

Un road trip vers l’Italie, une histoire de famille hors norme, un premier amour. Voici un roman qui me semblait parfait pour une lecture estivale !

  • Titre : Venise n’est pas en Italie
  • Auteur : Ivan Calbérac
  • Editeur : Le livre de poche
  • Pages : 320 pages
  • 1ere parution : 2015
  • Genre : Littérature française, Contemporain

.

4ème de couverture


Émile a quinze ans. Il vit à Montargis, entre un père doux-dingue et une mère qui lui teint les cheveux en blond depuis toujours, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça. Quand la fille qui lui plaît plus que tout l’invite à Venise pour les vacances, il est fou de joie. Seul problème, ses parents décident de l’accompagner… C’est l’histoire d’un adolescent né dans une famille inclassable, l’histoire d’un premier amour, miraculeux et fragile, d’un voyage initiatique et rocambolesque où la vie prend souvent au dépourvu, mais où Venise, elle, sera au rendez-vous.

.

Mon avis sur Venise n’est pas en Italie


Ce roman prend la forme d’un journal intime. Celui d’Emile, un adolescent de 15 ans studieux, romantique, timide, un peu mal dans sa peau et affublé d’une famille aimante mais farfelue. Issu d’un milieu modeste, Emile a du mal à assumer le métier de VRP de son père et le fait de vivre dans une caravane dans l’attente du permis de construire pour leur maison familiale. La situation est d’autant plus compliquée pour lui qu’il est amoureux de la belle Pauline qui vit dans la banlieue chic de la ville et dont le père est un chef d’orchestre renommé. Quand Pauline l’invite à venir la voir en concert à Venise, Emile ne peut croire à sa chance. Mais celle-ci tourne lorsque, à son grand désespoir, ses parents décident de l’y conduire en caravane.

C’est le début d’un road trip à travers la France et l’Italie au cours duquel Emile va devoir conjuguer un planning serré avec les frasques amoureuses de son frère, la philosophie de comptoir de son père et les choix esthétiques de sa mère.

Si dans l’ensemble ce livre est assez divertissant (certains passages sont vraiment bourrés d’humour), je n’ai cependant pas été totalement séduite. Il y a un je-ne-sais-quoi qui m’a m’a déplu : peut-être certains clichés, peut-être le personnage de Natacha, peut-être le ton qui se veut être celui d’un adolescent de 15 ans.

Je serai malgré tout curieuse de découvrir l’adaptation qui a été faite de ce roman au cinéma.

.

Informations complémentaires


L’adaptation du roman au cinéma

.

Le roman Venise n’est pas en Italie a été adapté au cinéma en 2019 par Ivan Calbérac lui-même.

Les rôles principaux sont tenus par Benoit Poelvoorde (le père d’Emile), Valérie Bonneton (la mère d’Emile) et Helie Thonnat (Emile).

Si vous avez vu ce film et/ou lu le roman, je serais ravie de découvrir ce que vous en avez pensé en commentaire 🙂

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s