Et puis Paulette de Barbara Constantine

L’année dernière, j’avais découvert la plume de Barbara Constantine avec le roman Et puis Paulette que j’avais beaucoup apprécié. Je l’ai donc conseillé à ma maman Maderily qui l’a lu et qui vous en livre sa chronique aujourd’hui.

  • Titre : Et puis Paulette
  • Auteure : Barbara Constantine
  • Editeur : Audiolib
  • Pages : 5h18 (306 pages chez Calmann Levy)
  • Date de parution : 2012
  • Genre : Littérature française, Contemporain

.

4ème de couverture


Ferdinand vit seul dans sa grande ferme. Un soir, après un violent orage, il se rend chez une voisine, Marceline, et constate que sa maison prend l’eau, et que son toit est sur le point de s’effondrer. Poussé par ses jeunes neveux, il lui propose alors de venir s’installer chez lui. Bientôt, la ferme se remplit avec un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames que tout affole, des étudiants un peu paumés, des animaux, etc. Et puis, un jour, Paulette…

.

L’avis de Maderily sur « Et puis Paulette »


Ferdinand, Marceline, Guy, Gaby, Hortense, Kim…..mais où est Paulette ? Ce n’est qu’à la fin du roman qu’elle apparaîtra.

C’est avec un audiolib que j’ai découvert cette belle histoire d’une communauté qui va progressivement s’installer dans la vaste demeure de Ferdinand. Cet homme d’une soixantaine d’année veuf depuis six ans se sent isolé depuis le départ de son fils Roland, de sa belle fille et de ses petits enfants Lucien et Ludovic, « les Lulus ».

Ce roman de Barbara Constantine nous emmène dans un monde meilleur avec de la solidarité, de l’entraide intergénérationnelle, du partage de compétences dans une vie en groupe. On retrouve pourtant toutes les réalités de la vie : la maladie, le deuil, la pauvreté, la solitude, le divorce, le déni, l’abandon…

J’ai aimé ce roman de vie à huit avec en plus un âne, un chien, un chat et je l’ai écouté 2 fois à une semaine d’intervalle. Cette histoire fait du bien même si je pense qu’elle reste dans le domaine de l’utopie et que l’adaptation des personnes âgées au changement est nettement surestimée notamment vu l’âge d’ Hortense. Peu importe, les personnages sont sympathiques et on peut rêver à une vieillesse sans rigidité.

La fin est surprenante et à nous d’imaginer ce qu’il adviendra de Paulette.

L’audiolib comporte 70 chapitres et a une durée d’un peu plus de 5 heures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s