La planète des singes : du roman de Pierre Boulle aux films Hollywoodiens

Je vous ai parlé la semaine dernière du roman de Pierre Boulle La planète des singes que j’ai beaucoup aimé. Ce livre paru en 1963 a connu un grand succès commercial et a très vite intéressé des producteurs hollywoodiens. Neuf films ont été adaptés de ce roman, avec plus ou moins de succès.

La première saga dans les années 1960


La planète des singes 1968

Cette première saga démarre avec le film La planète des singes de Franklin J. Schaffner sorti en 1968 avec Charlton Heston en vedette.

De toutes les adaptations du roman de Pierre Boulle, je trouve que celle-ci est la plus réussie et la plus fidèle au roman, même s’il existe tout de même quelques différences. A mon sens, dans le film il y a une dimension religieuse et politique plus marquée que dans le roman qui se veut plus satirique et plus critique envers la science. Dans le film, le côté scientifique avec les différentes expériences menées par les singes sur les humains a été gommé.

Certaines scènes sont très réussies et très marquantes comme celle de la chasse à l’homme par les singes. La fin est également très réussie avec un retournement de situation qui se démarque nettement du livre qui envisageait aussi un retournement de situation mais d’une autre manière.

Ce film a récolté plus de 30 millions de dollars au box office et s’est hissé au rang de film culte ! Cela a donné l’idée aux studios de créer plusieurs suites, avec plus ou moins de succès…

Le Secret de la planète des singes en 1970

Le début de ce film (réalisé par Ted Post) prend la suite immédiate de La planète des singes. Alors que Taylor essaye de fuir avec Nova, une nouvelle navette atterrit avec à son bord Brent, un astronaute venu sauver Taylor. Mais celui-ci disparaît et Brent rencontre Nova qui le mène à Zira et Cornelius. En ville, les gorilles ont décidé de partir en guerre dans le territoire interdit. C’est aussi là que se rendent Brent et Nova qui sont capturés par une société d’humains capables de communiquer par télépathie et vouant un culte à une bombe atomique.

Il est à noter que si Charlton Heston a bien repris le rôle de Taylor, il est finalement assez peu présent et l’histoire tourne plutôt autour du personnage de Brent, joué par James Franciscus. De la même façon, les scènes avec Cornelius et Zira sont peu nombreuses et sans grand intérêt.

J’ai trouvé cette suite assez navrante : les effets spéciaux sont ratés et il y a beaucoup de faiblesses dans le scénario. Ce film a cependant été un beau succès au box office américain.

Les Évadés de la planète des singes en 1971.

Je n’ai pas vu ce film réalisé par Don Taylor dans lequel Cornelius et Zira échappent à la destruction de la Terre et font un voyage dans le temps.

La Conquête de la planète des singes en 1972

Etats Unis 1991, suite à la disparition des animaux de compagnie, les humains les ont remplacés par des singes. Mais n’éprouvant pas la même affection pour eux, ils les ont rapidement réduits en esclavage, leur imposant d’effectuer toutes sortes de tâches à leur place. César, le fils de Cornélius et Zira se révolte contre cette situation intolérable. Doué d’une intelligence supérieure et capable de parler, il prend la tête d’une coalition de singes bien décidés à se rebeller contre les humains.

Cet opus de la saga est réalisé par J. Lee Thomson

J’ai apprécié ce film dans lequel on voit la montée progressive de la révolte parmi les singes qui sont opprimés. César, élevé dans l’idée d’une égalité homme/singe, va être l’élément déclencheur. Le film questionne sur l’utilisation de l’animal par l’homme. Le discours de César est très réussi et marque le début d’une nouvelle ère pour les singes. Il est cependant dommage que l’évolution des singes soit un peu trop rapide pour être crédible.

La Bataille de la planète des singes en 1973

Je n’ai pas vu ce film. Réalisé à nouveau par J. Lee Thomson, cet opus suit l’histoire de César 25 ans après La conquête de la planète des singes. Alors qu’une paix relative existait entre singes et humains, l’arrivée d’une troupe d’humains mutants alliés à d’autres singes va engendrer une nouvelle guerre.

.

L’adaptation de Tim Burton en 2001


Sur le papier, ce film s’annonçait très bien avec Tim Burton à la réalisation et avec un casting de choix (Mark Wahlberg dans le rôle principal, Tim Roth et Helena Bonham Carter dans les rôles de Cornelius et Zira). Malheureusement des problèmes budgétaires, des conflits entre La Fox et Tim Burton et des changements de scénaristes ont pas mal modifié le projet.

Je trouve qu’on a du mal à retrouver l’univers de Tim Burton dans cette super production typiquement américaine qui fait la part belle aux combats et aux explosions en tous genres au détriment de l’intrigue et du développement psychologique des personnages. Au final ce film est vraiment très éloigné du roman de Pierre Boulle.

Si ce film a été un succès commercial, il a été descendu par les critiques.

.

La nouvelle trilogie

En 2011, La Fox relance une nouvelle trilogie qui cherche les origines de l’histoire, l’origine du conflit entre les singes et les humains. Cette trilogie pourrait servir de prequelle au roman de Pierre Boule

La planète des singes : Les origines (2011)

Ce film est réalisé par Ruppert Wyatt avec James Franco dans le rôle principal.

Will Rodman, un jeune chercheur, teste un médicament contre la maladie d’Alzheimer sur César, un jeune singe qu’il élève à son domicile. Les injections de ce virus ont pour effet de développer considérablement les capacités intellectuelles de César. Après quelques belles années, César est contraint d’être séparé de Will et enfermé dans un centre avec d’autres singes. Maltraité par le gardien, César fomente une révolte en procurant le virus aux autres singes.

J’ai beaucoup aimé cette version même si elle n’a plus rien à voir avec le roman de Pierre Boulle. Elle reprend plutôt l’idée développée dans le film La conquête de la planète des singes mais de manière mieux travaillée et plus approfondie au niveau de la psychologie des différents protagonistes. Les effets spéciaux sont aussi très réussis et la motion capture donne une véritable sensibilité au singe, bien loin des costumes simiesques un peu ridicules de la première saga.

La planète des singes : affrontement (2014)

Si les scénaristes restent les mêmes que pour Les origines (Rick Jaffa et Amanda Silver), la réalisation est ici assurée par Matt Reeves.

César vit toujours retranché dans la forêt et a crée une véritable société simiesque. Mais, le virus qui a permis aux singes d’évoluer a décimé une partie de l’humanité. Lorsqu’un groupe de survivants découvre le repaire des singes, c’est le début d’une nouvelle guerre.

J’ai trouvé cet opus intéressant car on voit l’évolution progressive des singes, leur construction d’une société organisée, leur apprentissage de la parole et de l’écriture. L’intrusion d’un groupe d’humains va véritablement scinder le groupe. Tout comme dans la société humaine, certains singes sont pour une cohabitation pacifique alors que d’autres, par peur et par réaction d’hostilité, vont prendre les armes.

La planète des singes : Suprématie (2017)

Ce dernier film de la trilogie est sorti en 2017 et réalisé par Matt Reeves. Il vient terminer le processus d’inversement des rôles entre singes et humains sur Terre. La société simiesque s’organise et « s’humanise » alors que les humains, touchés par une mutation du virus, commencent à régresser.

Le film se veut un lien avec celui de 1968 et y fait de nombreuses références. Par exemple, la petite fille humaine, incapable de parler et adoptée par César s’appelle Nova, comme la jeune femme qui suit Taylor dans la première saga.

Ce dernier volet de la trilogie ne m’a pas du tout passionnée et je me suis même endormie à la moitié du film !

Voilà pour ce récapitulatif des adaptations du roman de Pierre Boulle La planète des singes. En avez-vous vu certaines ? Quelle est votre version préférée ? J’attends vos avis en commentaire 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s