Une chance sur un milliard de Gilles Legardinier

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de roman de Gilles Legardinier alors qu’il y a quelques années, j’avais enchaîné la lecture de Complètement cramé, Demain j’arrête, Ça ne peut pas rater, Et soudain tout change. Aussi, lorsque j’ai vu ce roman Une chance sur un milliard disponible en version audiolivre sur les étagères de ma médiathèque, je n’ai pas hésité et je l’ai emprunté.

une chance sur un milliard de Gilles Legardinier
  • Titre : Une chance sur un milliard
  • Auteur : Gilles Legardinier
  • Editeur : Gallimard
  • Durée : 12h (équivalent à 432 pages en version papier aux éditions Flammarion)
  • Date de parution : 2020
  • Genre : Littérature française, contemporain

.

L’histoire (4ème de couverture)


«Je venais d’avoir onze ans lorsque j’ai pris conscience de ce qu’était le destin. C’est drôle, en repensant à cette soirée et à tout ce qui m’est arrivé d’important depuis, je me dis que dans une vie, on ne voit jamais venir les événements qui vont vraiment compter.
«Depuis ce jour, plus personne ne m’a pris dans ses bras. Enfin, jusqu’à la semaine dernière. C’était encore pour m’annoncer une nouvelle qui allait dynamiter mon existence. Il n’y a pas que les insectes qui se prennent des coups de pantoufle. Je ne sais pas qui les donne, mais si c’est un dieu, il chausse grand.»

À travers une histoire aussi réjouissante qu’émouvante, Gilles Legardinier nous entraîne au moment où chacun doit décider de ce qui compte réellement dans sa vie. Plus de temps à perdre. Plus question de s’égarer. Se jeter sans filet. Remettre les pendules à l’heure, dire, faire, espérer. Aimer, libre comme jamais.

.

Mon avis sur « Une chance sur un milliard »


La vie d’Adrien n’as pas toujours été facile : il a perdu son père dans un accident de voiture lorsqu’il était enfant et sa mère les a abandonnés, son frère et lui, pour reconstruire sa vie ailleurs. Heureusement, il a pu compter sur ses grands-parents pour l’élever puis sur son petit groupe d’amis fidèles.

Aujourd’hui Adrien a la trentaine et est devenu un statisticien à succès qui a développé une formule révolutionnaire dans le domaine des assurances. Il a toutefois du mal à se remettre de sa rupture deux ans plus tôt d’avec Cassandra, son grand amour.

La vie d’Adrien bascule lorsque, au cours d’une fête, son ami médecin Darshan lui trouve l’air fatigué et l’envoie faire des analyses. Adrien découvre alors qu’il souffre du syndrome d’Emerson, une maladie peu connue et incurable qui limite son espérance de vie à un an, tout au plus. Sachant ses jours comptés, il décide de remettre sa vie à plat et de se concentrer sur ce qui compte vraiment.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce roman, c’est le ton amusant voire caustique d’Adrien qui utilise l’humour pour mettre à distance les choses qui le touchent.

« Je me sens comme un steak qui va demander de l’aide à un rottweiler à l’heure de sa gamelle. »

J’ai aimé suivre cette foule de personnages qui sont tous confrontés, à des niveaux divers, à leurs propres problèmes, peurs et désirs. Gilles Legardinier parvient à les rendre attachants, tant par leurs défauts que par leurs qualités.

Par contre, j’ai été un peu déroutée par la fin abrupte de chaque chapitre. J’avais constamment l’impression qu’il me manquait une partie de l’histoire. Cette façon qu’a Gilles Legardinier de passer d’un sujet à l’autre sans transition est assez déstabilisante.

Au travers de cette comédie pleine de bons mots, l’auteur parvient aussi à faire passer des messages. Par certains côtés, ce livre me faisait penser au livre de Laurent Gounelle Le jour où j’ai appris à vivre, où le personnage principal apprend également qu’il ne lui reste que quelques semaines à vivre. Mais je trouve que Gilles Legardinier a une façon plus amusante de délivrer ses principes de pensée positive.

Je ne résiste d’ailleurs pas à l’envie de vous citer quelques passages du livre :

 » Aimer revient à s’exposer, à s’offrir sans garantie de ce que l’autre pourra en faire. Avancer à découvert, les bras grands ouverts, quitte à mourir d’une balle en plein cœur, mais avec l’espoir de vivre tellement plus fort si le camp adverse dépose les armes et court vers vous. « 

 » Tu ne dois pas faire ta vie en fonction de tes peurs mais au nom de tes désirs. C’est la seule façon d’avancer. »

« Je crois que notre passage sur terre se résume en trois points : pour soi ce que l’on ressent. Pour les autres, ce que l’on fait. Pour le monde, ce qu’on laisse. « 

« Toutes ces lois mathématiques, ces probabilités ne s’appliquent qu’à une vue d’ensemble. Elles n’ont de valeur que pour un monde vu d’en haut. A titre individuel au niveau d’une réalité personnelle, elles nous rappellent simplement que tout peut arriver et qu’il vaut mieux ne s’attendre à rien parce qu’à l’échelle d’un être les pronostics sont toujours déjoués. »

« Devant ton jeu de cartes tu as beau savoir que tu as une chance sur trente deux de tirer la dame de cœur, cela ne veut pas dire que c’est ce qui va se produire quand ce sera ton tour de jouer. La vie ce n’est pas ce qui pourrait se passer mais ce qui se passe et on tire rarement la dame de cœur. »

« Quoique tu affrontes, n’oublie pas qu’exister est une chance. Profites-en de toutes tes forces. »

.

Informations complémentaires


Biographie de Gilles Legardinier

Gilles Legardinier s’est toujours attaché à faire naître des émotions qui se partagent. Après avoir travaillé sur les plateaux de cinéma américains et anglais, notamment comme pyrotechnicien, il a réalisé des films publicitaires, des bandes-annonces et des documentaires sur plusieurs blockbusters.

Il se consacre aujourd’hui à la communication pour le cinéma pour de grands studios et aux scénarios, ainsi qu’à l’écriture de ses romans.

.

Bibliographie de Gilles Legardinier

Quelques uns des romans de Gilles Legardinier :

  • Le dernier géant (2002)
  • L’Exil des Anges (Prix SNCF du polar 2010)
  • Nous étions les hommes (2011)
  • Demain j’arrête ! (2011),
  • Complètement cramé ! (2012),
  • Et soudain tout change (2013)
  • Un sourire à tomber (2013)
  • Ça peut pas rater ! (2014)
  • Quelqu’un pour qui trembler (2015)
  • Le premier miracle (2016)
  • Une fois dans ma vie (2017)
  • Vaut-il mieux être toute petite ou abandonné à la naissance (coécrit avec Mimie Mathy – 2017)
  • J’ai encore menti (2018)
  • Comme une ombre (2018)
  • Pour un instant d’éternité (2019)
  • Une chance sur un milliard (2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s