Belphégor d’Arthur Bernède

Il y a quelques semaines je suis tombé sur un documentaire de France 3 intitulé La saga des feuilletons et des séries qui retraçait l’histoire et l’évolution des séries télé depuis 70 ans. Le documentaire évoquait notamment le succès en 1965 de Belphégor, un feuilleton en 4 épisodes qui rassemblait près de 10 millions de téléspectateur à chaque diffusion.

Je n’ai jamais vu ce feuilleton mais cela m’a donné envie de lire le roman d’Arthur Bernède dont il était adapté. A l’origine, cette histoire du fantôme du Louvre avait d’ailleurs été elle-même publiée sous forme d’un roman feuilleton dans le journal Le petit parisien à la fin des années 1920.

  • Titre : Belphégor
  • Auteur : Arthur Bernède
  • Editeur : Bibebook
  • Pages : 391
  • 1ere parution : 1927
  • Genre : Littérature française, Roman policier

.

L’histoire


« Il y a un fantôme au Louvre! Telle était l’étrange rumeur qui, le matin du 17 mai 1925, circulait dans notre musée national ».

.

Mon avis sur Belphégor


Si j’ai bien apprécié cette lecture, il m’a quand même fallu un petit temps d’adaptation pour véritablement rentrer dans l’histoire. Il faut dire que la façon de s’exprimer, les échanges pleins de déférence, les envolées sentimentales ont un petit côté désuet et semblent d’un autre temps. Mais je trouve qu’au final, cela donne un certain charme suranné au roman.

Qui donc est ce mystérieux Belphégor qui hante la « salle des dieux barbares » du musée du Louvre : un fantôme ou un être de chair et de sang ? Que cherche t’il ? A quoi riment les meurtres qu’il perpétue ?

Telles sont les questions que cherchent à résoudre à la fois la police conduite par l’inspecteur Ménardier, le célèbre détective Chantecoq assisté de sa fille Colette ainsi que Jacques Bellegarde, jeune journaliste au Petit Parisien. A l’intrigue policière se mêlent les démêlés sentimentales de Jacques Bellegarde qui, tombé éperdument amoureux de Colette Chantecoq, se détourne de sa maîtresse, la richissime poétesse Simone Desroches. Très vite ces deux côtés de l’histoire se recoupent et ajoutent au suspense.

J’ai bien apprécié la façon dont l’intrigue se déroule avec les entrées et sorties de personnages dirigés d’une main de maître par Belphégor qui mène le jeu de bout en bout. Et la révélation de l’identité de Belphégor est une véritable surprise.

Bref, un bon roman policier au charme suranné avec son détective flamboyant, ses policiers dépassés et ses méchants machiavéliques !

Il ne me reste plus maintenant qu’à voir les différentes adaptations télévisées qui en ont été faites.

.

Les adaptations de Belphégor


L’adaptation la plus connue reste le feuilleton télévisé diffusé en 1965 sous forme de 4 épisodes d’une heure. Cette adaptation a été réalisée par Claude Barma et Jacques Armand avec Juliette Gréco et Yves Renier. Si l’histoire s’inspire du Belphégor d’Arthur Bernède, il semble y avoir beaucoup de différences dans le scénario qui est plus tourné vers le fantastique. Les personnages ont aussi été modifiés.

Une autre adaptation Bélphégor le fantôme du Louvre est sortie au cinéma en 2001. Réalisé par Jean-Paul Salomé, cette version met en scène Sophie Marceau, Michel Serrault et Frédéric Diefenthal. Ce film ne semble plus avoir de lien avec l’histoire originelle d’Arthur Bernède.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s