Samedi c’est poésie : L’Adieu de Guillaume Apollinaire

En cette avant-veille de Toussaint, au travers des mots de du poème L’adieu de Guillaume Apollinaire, j’ai une pensée pour tous les êtres chers qui nous ont quittés.

Image par Myriams-Fotos de Pixabay

L’adieu


J’ai cueilli ce brin de bruyère
L’automne est morte souviens-t’en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t’attends

Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s