Autrefois, les arbres avaient des yeux d’Ana Blandiana

Il y a quelques mois, à la recherche d’un recueil de poésie contemporaine dans les rayonnages de ma bibliothèque municipale, je suis tombée sur cette anthologie d’Ana Blandiana. Cela a été l’occasion pour moi de découvrir cette poétesse roumaine élue à l’académie européenne de poésie qui a connu de nombreux problèmes en Roumanie (censure, interdiction de publier…)

autrefois les arbres avaient des yeux - anthologie d'Ana Blandiana
  • Titre : Autrefois les arbres avaient des yeux – Anthologie 1964/2004
  • Auteure : Ana Blandiana
  • Editeur : Cahiers bleus / Librairie bleue
  • Parution : 2005
  • Pages : 180
  • Genre : Littérature roumaine, Poésie

.

Mon avis sur Autrefois les arbres avaient des yeux


Ana Blandiana a commencé à écrire très jeune et certains des poèmes de cette anthologie datent de son adolescence.

De manière générale, je n’ai pas vraiment aimé ses poèmes car je trouve qu’il en ressort un fort sentiment de tristesse, de colère, voire de malaise. Les thèmes qu’elle aborde sont souvent liés à la vieillesse, la solitude, la mort, la recherche de sens à donner à la vie. Elle semble également être en questionnement par rapport à la filiation, au lien de parenté.

Malgré tout, certains poème m’ont véritablement touchée. J’ai apprécié les poèmes comme Récolte ou Être rocher dans la mer qui sont plus doux et plus contemplatifs.

Au travers de ses mots, comme Ana Blandiana évoque les problèmes qu’elle a connus en tant qu’artiste face à la censure et l’interdiction de voir ses œuvres publiées. Elle y crie sa volonté de continuer à s’exprimer coûte que coûte.





Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s