Les sales gosses de Charlye Ménétrier McGrath

Pour terminer l’année sur une note positive, je vouais vous parler d’un roman feel-good qui a été un coup de coeur pour moi : Les sales gosses de Charlye Ménétrier. Un roman plein d’humour sur le 3ème age.

Les sales gosses de Charlye Menetrier McGrath
  • Titre : Les sales gosses
  • Auteure : Charlye Ménétrier McGrath
  • Editeur : Fleuve
  • Pages : 264
  • 1ere parution : 2019
  • Genre : Littérature française, Contemporain, Feel-good

.

L’histoire (4ème de couverture)


Jeanne a été placée en maison de retraite par ses enfants. Et le pire, c’est que chacun se renvoie la balle pour déterminer qui a été à l’initiative de cette mascarade.
Elle a beau avoir 81 ans, une ribambelle de petits-enfants et des tonnes de carnets noircis au fil du temps, preuves de son (très) long passage sur Terre, elle n’a pas dit son dernier mot. Son plan : simuler la démence et les rendre tous dingues.
Sauf que, ce lieu dans lequel elle ne voyait qu’hostilité va lui révéler bien des surprises…
En prenant part, d’abord sur la pointe des pieds, puis avec une ardeur qu’on ne lui connaissait pas, aux rendez-vous mensuels d’une clique de pensionnaires plus agités qu’une colonie de vacances, Jeanne va réveiller des pans de sa personnalité qu’elle pensait à jamais enfouis : la curiosité, l’espoir… et surtout : l’audace. Qu’on se le dise : au « jeu des regrets » de l’avant-dernier vendredi du mois, rien n’est jamais perdu.

.

Mon avis sur le roman Les sales gosses


Quel sympathique moment de lecture j’ai passé avec ce roman, le premier de l’autrice Charlye Ménétrier McGrath. J’ai adoré l’espièglerie du personnage de Jeanne qui, après une vie dédiée à son mari et ses enfants, décide de vivre enfin pour elle.

Jeanne, 81 ans, 5 enfants et 13 petits enfants, apprend au cours d’un repas de famille que ceux-ci ont décidé, sans lui demander son avis et sans lui laisser le choix, de la placer en maison de retraite, pour « son bien ». Sa maison est déjà vendue et Jeanne n’a plus accès ni à son argent ni à ses affaires, Atterrée, en colère, Jeanne refuse d’abord de leur adresser la parole avant de changer de tactique : elle va leur faire la misère à ces sales gosses…

S’en suivent des pages pleines d’humour avec toutes les facéties que Jeanne met en œuvre pour embêter ses enfants. Et pour cela, elle peut se montrer très inventive et sournoise. Sa façon de feindre la sénilité sonne lieu à des scènes hilarantes.

Mais peu à peu, Jeanne s’habitue à la maison de retraite Bel age. Et lorsqu’elle fait la connaissance de Léon, Lucienne, Paddy et Loulou, un groupe de résidents dissipés, sa vie là bas va tourner à la véritable colonie de vacances.

Leur philosophie : vivre au maximum, réaliser leurs envies et ne plus se préoccuper des convenances.

« En vieillissant, on se rend comte qu’on s’empêche soi-même, qu’on se met des barrières. On a peur de ne pas être à la hauteur alors on se limite. Ce que je regrette vraiment, c’est qu’à l’époque j’ai cru qu’il fallait faire un choix. En réalité, j’aurai pu, pardon j’aurai dû, mener de front les deux rêves de ma vie. »

J’ai eu un véritable coup de cœur pour toute la première partie du roman. J’ai adoré la façon dont Charlye Ménétrier McGrath aborde le délicat sujet de la vieillesse : avec beaucoup d’humour mais en donnant à ses personnages âgés une grande force, une formidable envie de vivre et un côté espiègle. Une belle histoire de famille, d’amour et d’amitié, une histoire intergénérationnelle avec des personnages tous très attachants. Si j’ai regretté que la fin soit un peu tirée par les cheveux, j’ai tout de même adoré ce feel-good book que j’ai trouvé à la fois pétillant et plein d’émotions. Une belle réussite pour un premier roman.

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s