Tu ne le sais peut-être pas mais tu as un don de Carol Pirotte et Saverio Tomasella

Ce livre de Carol Pirotte et Saverio Tomasella m’avait été proposé l’an dernier par mon comité lecture. Habituellement peu friande des livres de développement personnel, j’ai été intriguée le choix d’une narration sous forme de petits contes.

Tu ne le sais peut-etre pas mais tu as un don  de Carol Pirotte et Saverio Tomasella
  • Titre : Tu ne le sais peut-être pas mais tu as un don – 10 contes merveilleux pour apprendre à se connaître
  • Auteurs : Carol Pirotte et Saverio Tomasella
  • Editeur : Eyrolles
  • Parution : 2019
  • Pages : 157
  • Genre : Littérature française, Développement personnel, Contes

.

L’histoire (4ème de couverture)


L’empathie, l’intuition, la clairvoyance, la capacité d’émouvoir ou celle de guérir… Chacun de nous a un don, une sensibilité particulière, même s’il l’ignore. Peu nombreux sont ceux qui savent l’utiliser pour faire éclore toutes les facettes de leur personnalité.

Comment prendre conscience de nos dons, de notre sensibilité, de nos talents ? Comment les mettre au service des autres et de la vie sans se perdre soi ?

Dans ces dix histoires merveilleuses, chaque personnage va progressivement apprivoiser son don, appréhender sa véritable identité et se réaliser pleinement. Au bout du voyage, vous comprendrez que ces aventures sont autant de clés pour votre propre histoire…

.


Mon résumé des différents contes


La danse de l’être : Une vieille femme, par sa sa danse, a le don de « balayer les frayeurs, d’apaiser les tourments et de rallumer le feu des passions éteintes ». Mais dans son pays la danse est interdite car vue comme indécente et diabolique. Elle exerce donc son art en catimini, le soir, pour un groupe de femmes. Les hommes intrigués envoient l’un d’entre eux en espion. Mais celui-ci, au fil de sa mission, commencer à se passionner pour cet art…

L’écureuil (Angleterre 1635) Un jeune garçon au service du roi a le don de parler aux animaux et de voir l’avenir. Malgré les moqueries et avec l’aide de sa famille il a accepté son don. Mais il lui est difficile d’accepter ce qu’il peut voir de l’avenir…

Rose (conquête du Far West 1859) Rose, une indienne, a un don : quand elle chante, elle rentre en communion avec les esprits et aide les gens en leur rendant courage et espoir. Mais lorsqu’elle épouse Roy, un vendeur ambulant, véritable pervers narcissique, celui-ci l’empêche d’exercer son don, ce qui ôte toute envie de vivre…

Hironobu (un village japonais 1873) Hironobo, un jeune croque-mort, ne ressent rien : ni colère, ni tristesse, ni joie, ni peine. Rien. Aucune émotion ! Par contre, lui provoque chez ceux qu’il rencontre une réaction étonnante : ils ne peuvent s’empêcher de rire à s’en décrocher la mâchoire. Compliqué pour un croque-mort ! Hironobu va donc partir en quête de son moi profond pour y mettre fin…

Nour et Mansour (Turquie 1902) Nour est une jeune femme exclue de la société en raison de son don. Elle voit à travers les âmes et cela dérange. Un jour, Mansour, un jeune homme, vient à sa rencontre pour l’aider à accepter sa vraie nature…

Ghost and gossip (USA 1920) Un jeune homme a quitté sa vie rangée de père de famille pour assumer son homosexualité et devenir musicien de jazz à la Nouvelle Orléans. Cible des commérages, il se heurte à la rigidité bien pensante de ses parents et de la petite bourgeoisie américaine des années 1920…

Une poignée de brindilles (Italie 1964) Cette nouvelle nous présente une femme à la vie difficile, déracinée et qui a perdu son grand amour mais qui puise en elle et dans sa passion pour la photo, la force de résister, de se battre et de vivre…

Milagras (Amazonie 1982) Un bébé abandonné est adopté par des forains. Intolérante au bruit et à l’agitation, elle vit avec un casque sur le oreilles et a appris à lire sur les lèvres. Mais elle a aussi un don : lire les désirs secrets des gens. Ce don se révèle être un fardeau car personne n’a envie de voir ses désirs les plus secrets révélés au grand jour. Personne n’aime à se confronter à sa propre vérité. Peu à peu, la jeune fille va devoir apprendre à ne pas asséner la vérité brute aux gens mais à distiller prudemment des informations qui leur permettront d’avancer sur leur chemin personnel…

Ariel (Islande 2006) Ariel a un don d’empathie : il ressent toutes les émotions des autres ce qui, au final, l’a isolé toute sa vie. A 72 ans, il vit reclus avec son chien et son seul ami, Jonas le poissonnier. Mais Ariel a aussi le don de se promener dans l’univers des livres qu’il lit…

Le sourire du coeur (Pays Bas 2020) Une petite fille battue et mal-aimée, pense que son seul don est d’énerver ses parents. A 14 ans elle fugue et est recueillie par une indienne qui l’aide à changer d’identité pour vivre une vie plus douce…

.

Mon avis sur « Tu ne le sais peut-être pas mais tu as un don »


De manière générale, ce n’est pas un livre qui m’a transportée. Certains contes (comme La danse de l’être ou Rose) m’ont certes plu mais d’autres m’ont beaucoup moins parlé (comme L’écureuil ou Ariel). J’ai apprécié le fait qu’ils se situent à différents époques et dans différents endroits de la planète en gardant toujours comme fil conducteur l’existence d’un don. Par contre, j’avais du mal à m’attacher aux personnages car le style de narration ne m’a pas permis de ressentir leur émotions et de véritablement les comprendre.

J’ai apprécié la thématique de la « différence » dans un monde ou la « normalité » prime et où toute différence donne lieu au rejet et à l’exclusion. Chacun des personnages a du apprendre à accepter son don, sa particularité pour pouvoir s’épanouir et trouver la voie du bonheur. En essayant, volontairement ou de manière contrainte, de cacher ce qu’ils sont vraiment, les personnages de ces contes se replient systématiquement sur eux-mêmes et s’éteignent de l’intérieur. Ce n’est qu’en s’ouvrant au monde et en s’acceptant pleinement, quitte à devoir lutter envers et contre tous, qu’ils vont enfin pouvoir se sentir eux-mêmes.

2 commentaires

    • C’est vrai que le pitch en 4ème de couverture est prometteur mais malheureusement je n’ai pas vraiment trouvé dans ces différents récits « des clés pour ma propre histoire ». Certains contes étaient toutefois très intéressants 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s