Les ambitieuses de Virginie Girod

Cette semaine encore, je vous propose une chronique de Maderily qui va vous présenter un livre qu’elle a reçu à Noël et qui lui a beaucoup plu : Les ambitieuses de Virgine Girod.

  • Titre : Les ambitieuses
  • Auteure : Virginie Girod
  • Editeur : M6 editions
  • Pages : 292
  • Parution : 2021
  • Genre : Littérature française, Essai, Biographie

.

4ème de couverture


Ce livre propose 40 portraits de femmes de toutes les époques qui ont choisi l’empowerment par l’action avant même l’invention de ce mot. Courts, ludiques et inspirants, ceux-ci prouvent que les femmes ont contribué à écrire l’histoire. Certes, elles sont moins nombreuses à avoir occupé le devant de la scène que les hommes, mais avec quel éclat l’ont-elles fait ! Admirons leur audace et prenons-en de la graine.

.

L’avis de Maderily sur Les ambitieuses


Après les personnalités des Hauts de France, Les gens du Nord qui ont fait l’histoire, me voici dans les portraits de femmes célèbres avec autre livre « Les Ambitieuses» de Virginie Girod. C’est le genre d’ouvrage qui me convient en ce moment où je consacre moins de temps à la lecture.

Alors que Hervé Leroy a choisi un classement par ordre alphabétique, Virginie Girod remonte le temps de Cléopatre 69 avant JC au moment présent avec des contemporaines en passant par Alienor d’Aquitaine 1122 – 1204, Catherine de Medicis 1519-1589, George Sand 1804-1876, Marie Curie 1867- 1934, Simone de Beauvoir 1908-1986, Simone Veil 1927-201, Brigitte Bardot (1934), Mac Jemison (1956) la première femme noire à participer en 1992 à une mission spatiale à bord de la navette orbitale Endeavour.

Au total 40 femmes de toutes les époques, de tous les univers. Elles sont scientifiques (Sophie Germain, Rosalind Franklin), écrivain (Colette, Marguerite Duras), militante (Louise Michel, Rosa Park), avocate (Gisèle Halimi), reine (Catherine de Médicis), comédienne (Sarah Bernhard) et même proxénète avec Madame Claude. C’est un livre de plus de 300 pages dont j’apprécie la présentation. L’auteure situe la période, le domaine, donne la date de naissance et de décès (sauf les 3 dernières), l’ ambition poursuivie et un préjugé qu’on leur attribue à tort ou à raison.

Par exemple l’ambition de Coco Chanel a été de libérer le corps des femmes en créant une ligne de vêtements qui donne une meilleure liberté de mouvement. L’ambition de Nelly Bly a été d’être la plus grande journaliste au monde. Elle commence à écrire sur les conditions de travail des femmes et à 20 ans rédige un premier reportage en immersion en travaillant dans une usine de fil de fer. Elle va ensuite beaucoup plus loin en se faisant interner volontairement dans un asile pour femmes où elle va découvrir les mauvais traitements infligés aux patientes. A sa sortie, son livre connaît un grand succès et permet une amélioration des conditions de vie des internées. En 1895, à 31 ans elle épouse un industriel fortuné puis devenue veuve elle renoue avec le journalisme et devient correspondante de guerre. Elle est la première femme à se rendre sur le champ de bataille. Elle meurt à 57 ans en 1922.

C’est un livre passionnant qu’on découvre petit à petit. La caractéristique des héroïnes du livre est qu’elles ont connu des moments difficiles, l’ injustice, la violence ce qui leur a donné l’ énergie pour conquérir leur liberté, leur indépendance financière. Les Ambitieuses de cet ouvrage ont réussi la conquête de sphères jusque là réservées aux hommes. Comme le précise l’auteure, elle en a choisi 40 mais elles auraient pu être beaucoup plus.

4 commentaires

  1. J’apprécie la présence de Rosalind Franklin dans cette sélection. Rosalind Franklin est une des nombreuses victimes de « l’effet Matilda », effet qui veux que les femmes soient souvent spoliées par les hommes qui reçoivent les récompenses pour des travaux pour lesquels leur contribution est discutable. En l’occurence le prix Nobel a été attribué à Crick et Watson pour la découverte de la « double hélice » et ces derniers n’ont jamais reconnu la contribution de Rosalind Franklin. On pourrait faire un livre avec toutes les femmes qui ont été victimes de l’effet Matilda (Lise Meitner, Jocelyn Bell, Vera Rubin, Marietta Blau, Mileva Einstein …).

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Pierre,
      Remarque très juste et instructive ! Je ne connaissais pas une bonne partie des femmes que tu as mentionnées et j’ai donc effectué une petite recherche. Quelle surprise de découvrir tant de grandes scientifiques injustement méconnues. Par le plus grand des hasards, j’ai entendu également cette semaine une émission concernant Mileva Einstein qui a fortement contribué à la théorie de la relativité mais dont la contribution a été totalement occultée.
      Pour approfondir la question, j’ai vu qu’il y a un dossier de France Culture intitulé « L’Effet Matilda, ou les oubliées de la science » avec les portraits de nombreuses scientifiques que je vais prendre le temps de lire dans les prochains jours.
      A bientôt

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s