Un profil perdu de Françoise Sagan

J’apprécie beaucoup les opérations « un livre offert pour deux achetés » proposées par les maisons d’édition car le livre offert étant un titre imposé, c’est souvent l’occasion pour moi de découvrir des auteurs. Ainsi, même si j’avais depuis longtemps envie de lire du Françoise Sagan, je me laisse généralement tenter par des romans plus récents lorsque je passe en librairie. Ce livre offert a donc été la parfaite occasion pour moi de me lancer dans la lecture de cette auteure renommée.

Un profil perdu de Françoise Sagan
  • Titre : Un profil perdu
  • Auteure : Françoise Sagan
  • Editeur : Le livre de poche
  • Pages : 178
  • 1ere parution : 1974
  • Genre : Littérature française,

.

L’histoire (4ème de couverture)


Ils sont à la fin de leur mariage. Alan et Josée, malheureux en amour, se rendent à un dîner au cours duquel Josée rencontre Julius A. Cram, milliardaire, respecté et craint de tous. Ce dernier se prend d’affection pour Josée et décide de l’aider à s’échapper de son mariage raté en lui offrant un studio et un travail passionnant. Il n’attend rien en échnage. La vie de Josée change radicalement, mais elle s’ennuie malgré tout…La gratuité existe-t-elle réellement? Josée en doute, et la vérité éclatera quand elle rencontrera enfin le grand amour…

.

Mon avis sur « Un profil perdu »


Vue de l’extérieur, la vie de Josée pourrait paraître idyllique : une vie bourgeoise faite d’oisiveté, entretenue par un riche mari. Pourtant le prix à payer est bien lourd : Josée subit le crises de jalousies trop fréquentes d’un homme qu’elle a aimé et qui maintenant la bat et l’enferme, au sens propre comme au sens figuré.

Une rencontre fortuite avec le milliardaire Julius A. Cram va lui permettre de se libérer de cet amour toxique. En quelques heures, grâce à ses relations et à l’efficacité de sa secrétaire, la voilà locataire d’un petit studio parisien et employée dans une maison d’édition et une revue d’art. Assez naïve, la jeune femme pense avoir réussi cela seule et ne se doute pas de l’intervention dans l’ombre de cet étrange et discret milliardaire. Avec lui, elle gravite dans « un petit cercle brillant, féroce et futile » ponctué de soirées parisiennes, de restaurants et d’opéras.

Mais Josée est-elle réellement aussi libre qu’elle l’imagine. L’aide de Julius est-elle totalement désintéressée ? Quel est le prix de sa protection ? Josée n’a t’elle pas quitté une emprise pour une autre ?

Ce roman assez court de Françoise Sagan nous transporte dans un monde parisien qui pourrait faire rêver, entre fêtes et soirées, célébrités et intellectuels mais où, finalement tout n’est qu’apparences, ragots et médisances. Bien que datant d’il y a plus de 40 ans, cette description semble toujours d’actualité !

J’ai trouvé que Françoise Sagan retranscrivait efficacement la relation toxique établie entre Josée et son mari. Toutefois, j’aurais aimé que les réflexions de Josée soient plus poussées et que le lien étrange avec Julius A. Cram soit exploité différemment. Enfin, je suis restée un peu dubitative sur le dénouement. Etrangement, j’attendais autre chose qu’une histoire d’amour. Je me suis même demandée s’il ne s’agissait pas d’un faux happy end couvrant encore une fois, une emprise masculine sur Josée qui abandonne sa vie et ses projets au bénéfice de celui qu’elle aime. Bien que ce soit un choix de sa part, la véritable liberté pour elle n’aurait-elle pas été de poursuivre la carrière qu’elle avait commencé à construire à Paris et de prendre son envol seule ?

Bref, un roman intéressant dans sa thématique mais dans lequel j’aurais aimé plus de développement et dont la fin m’a laissée mitigée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s